Revivez Think Sport 2023 : la parole aux dirigeantes, décideuses et entrepreneures

Think Sport 2023, 7e édition de l'événement qu’organise News Tank chaque année depuis 2017, a été encore une fois l’occasion d’intenses réflexions, de rencontres, de partages, autour de débats très riches qui se sont tenus à la Maison du Handball, à Créteil (Val-de-Marne) le 03/10/2023.

27 intervenantes y ont pris la parole, formant un casting 100 % féminin de dirigeantes, de décideuses et d’entrepreneures de l'écosystème du sport. Parmi elles, Marie-George Buffet, ancienne ministre des Sports (1997-2002) et ambassadrice de Think Sport 2023, et Vanessa Le Moigne (beIN SPORTS France), marraine de l'événement.

La journée a également été marquée par la remise de quatre trophées, attribués à quatre femmes inspirantes :
• une dirigeante : Marie-Sophie Obama (LDLC Asvel Féminin) ;
• une entrepreneure (en partenariat avec le CIC, partenaire principal de Think Sport 2023) : Claire ALLARD (ALKÉ) ;
• une sportive reconvertie (en partenariat avec la FNASS) : Stéphanie Gicquel ;
• une personnalité (en partenariat avec le CIC) : Nathalie Iannetta.

Ce Think Sport 2023 s’inscrit dans une dynamique, celle qui doit finir par garantir aux femmes la place qui leur revient dans un secteur d’activité qui en a aussi besoin pour se réinventer.

Retour sur les temps forts - tables rondes, parcours inspirants, trophées, revue de tendances, etc. - d’une journée intégralement dédiée au sport vu par les femmes.

Think Sport 2023 - ©  D.R.

Comment améliorer la gouvernance du sport ?

Béatrice Barbusse - ©  Seb Lascoux

  • « Être dirigeante implique d’avoir le courage de prendre des décisions parfois désagréables. Après, il y a la manière de communiquer. Faut-il prendre une grosse voix ? Taper sur la table ? Non, on n’est pas obligé. On peut être davantage à l'écoute, en empathie. Je me demande toujours : “Pourquoi suis-je là ?” Ce n’est pas pour moi. Alors que ceux qui veulent rester sont là pour eux », déclare Béatrice Barbusse Vice-présidente déléguée @ Fédération Française de Handball (FFHandball) • Enseignant-Chercheur en sociologie (maître de conférences hors classe) @ Université Paris-Est Créteil (UPEC)
    , vice-présidente déléguée de la FFHandball Activité : Fédération Française de Handball • Organise les championnats de France masculins (à l’exception du secteur Elite, la Lidl Star Ligue et la Pro Ligue) et féminins (à l’exception de la…  et membre du Comité national pour renforcer l’éthique et la vie démocratique dans le sport.
  • « Nous, les femmes, devons rester ce que nous sommes. Un homme qui se met en colère dans une assemblée est un orateur ; une femme, une hystérique. Ne laissons rien passer ! N’acceptons pas la moindre remarque sexiste », indique Marie-George Buffet Co-présidente @ Comité national pour renforcer l’éthique et la vie démocratique dans le sport • Présidente du comité exécutif @ Fondation Hand’Solidaire
    , co-présidente (avec Stéphane Diagana) du Comité national pour renforcer l’éthique et la vie démocratique dans le sport, ambassadrice de Think Sport 2023.
  • « Un(e) président(e) de fédération est confronté(e) à des problèmes complexes car il (ou elle) a des salariés dont certains sont des cadres d'État, des bénévoles, des élus, mais tous doivent participer au même objectif, qui est le projet fédéral pour lequel il (ou elle) a été élu(e) », affirme Isabelle Jouin Présidente @ Fédération Française de Hockey
    , présidente de la Fédération Française de Hockey Activité : instance nationale qui gère le hockey sur gazon et le hockey en salle • Un siège fédéral avec six salariés • 14 cadres techniques d’Etat • 13 ligues régionales • 33 comités… .

Diffusion du sport  : s’adapter aux constantes évolutions

« Diffusion du sport : s’adapter aux constantes évolutions » - ©  Seb Lascoux

  • « La nouvelle audience est beaucoup plus jeune et mécanique. Le téléspectateur d’Eurosport en linéaire à un peu plus de 50 ans, essentiellement masculin. La chose à faire est de trouver le bon dosage entre satisfaire un public traditionnel en l’amenant un peu vers le digital, et transformer l’audience digitale d’un site gratuit vers une audience TV aussi », déclare Géraldine Pons Directrice des sports @ Eurosport
    , directrice des sports du groupe de TV payante Eurosport France (Warner Bros. Discovery Activité : conglomérat de médias et de divertissementCréation : avril 2022 (fusion des activités de Warner Média et Discovery)Siège social : New-York (Etats-Unis)Président du conseil… )
  • « Le bilan du dispositif anti-piratage est positif, avec une très bonne coopération entre les diffuseurs, l’Arcom Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, née le 01/01/2022 de la fusion du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) et de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres…  et les FAI Fournisseur d’accès à Internet . Nous sommes en contact régulier avec des résultats assez encourageants. La moitié des internautes confrontés à un blocage se sont détournés des sites illicites, selon une étude de l’Arcom. 37 % de ces internautes ont abandonné la consultation de sites illégaux. La même étude montre que 15 % de ces anciens utilisateurs pirates ont souscrit à un abonnement. Cette étude est un autre argument pour dire que ce dispositif est efficace », explique Sarah d’Arifat Legal Director @ beIN SPORTS France
    , directrice juridique du groupe de TV payante beIN SPORTS France Activité : groupe de télévision sportive payante (rebranding d’Al-Jazeera Sport le 01/01/2014)• Première chaîne beIN Sport lancée en France, en juin 2012 Actionnariat : beIN Media Group via beIN… .

Développer la pratique sportive par l’inclusion

« Développer la pratique sportive par l’inclusion » - ©  Seb Lascoux

  • « On a une difficulté à accéder aux données de la pratique sportive des personnes en situation de handicap, notamment pour le nombre de licenciés. L’un des enjeux futurs du comité paralympique est d’être en capacité d’accompagner les fédérations pour avoir le plus d’informations possibles. Seul 1,4 % des clubs se déclare capable d’accueillir des personnes en situation d’handicap. Au-delà de la pratique effective des personnes en situation de handicap, c’est aussi notre système dans sa globalité que l’on doit faire évoluer », déclare Marie-Amélie Le Fur Représentante du mouvement sportif @ Conseil économique, social et environnemental (Cese) • Membre du conseil d’administration @ Paris 2024 - Comité d’organisation des Jeux olympiques et… , présidente du Comité Paralympique et Sportif Français Activité : Comité Paralympique et Sportif Français Création : 1992 (sous l’appellation de “Comité Français de Liaison pour les Activités Physiques et Sportives des Personnes Handicapées… .
  • « Parmi les actions phares que Paris 2024 Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. veut laisser en héritage : l’enseignement d’un parasport au collège, entre la 5e et la 3e, le programme ”1,2 3, nagez !” dans les zones défavorisées et faire perdurer les Journées Paralympiques au-delà des Jeux, car elles ont la vertu de la rencontre, de briser la représentation que l’on peut avoir sur le handicap », indique Marie Barsacq Directrice exécutive impact et héritage @ Paris 2024 - Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques
    , directrice exécutive impact et héritage de Paris 2024.
  • « Beaucoup de choses ont été faites pour la pratique du sport par les femmes depuis 1999, notamment avec la politique de féminisation instaurée par Marie-George Buffet, et les plans de féminisation depuis 2012 impulsés par le ministère des Sports. Pour autant cela reste très fragile », ajoute Marie-Françoise Potereau Vice-présidente en charge de Paris 2024 et de la mixité @ Comité national olympique et sportif français (CNOSF) • Vice-présidente @ Fédération Française de Cyclisme (FFC) • Présidente @ Femix Sports
    , vice-présidente du CNOSF Création : 22/02/1972Président : David Lappartient (élection le 29/06/2023 par le conseil d’administration, validée en assemblée générale le 13/09/2023)Secrétaire générale : Astrid Guyart (depuis…  en charge de Paris 2024 et de la mixité.

Compétitions professionnelles féminines : quelles perspectives de développement ?

« Compétitions professionnelles féminines : perspectives et développement » - ©  Seb Lascoux

  • « Nous voulons trouver un namer. Au-delà de l’aspect financier, ce type de partenariat nous intéresse pour les activations que l’on peut y déployer derrière. S’associer à une marque est certes intéressant, mais ce n’est pas l’objectif numéro un. Nous voyons que les marques commencent à s’intéresser à nous en ayant bien connaissance de notre niveau de médiatisation, mais en y voyant d’autres perspectives. L’image de proximité du sport féminin dans les territoires intéresse les marques », déclare Yannick Souvré Directrice de la LFB, la LF2 et la NM1 @ Ligue Féminine de Basketball
    , directrice de la Ligue Féminine de Basket Activité : Ligue Féminine de Basketball • Rattachée à la Fédération Française de Basketball Création : 1998 Présidente : Carole Force Directrice générale : Yannick Souvré depuis le… .
  • « Nous voyons bien que l'évolution économique du sport féminin ne tend pas vers un modèle reposant sur les droits TV. Cette évolution passe par une auto-médiatisation afin de trouver encore plus de partenaires. Il faut marketer un produit de qualité pour que le téléspectateur le reconnaisse et ait envie de consommer du sport féminin. Trop souvent, le sport féminin est associé au sport amateur. C’est fou d’avoir à se justifier ! Il ne faut pas que l’on ait le syndrome de l’imposteur », indique Vanessa Khalfa Responsable développement @ Fédération Française de Handball • Responsable Communication et Marketing @ Ligue Féminine de Handball (LFH) • Reponsable de la Ligue Feminine de Handball @ Fédération… , responsable développement de la Ligue féminine de Handball Activité : organise la Ligue Féminine de handball (championnat professionnel réunissant 14 clubs de handball féminin français depuis 2020-21) et la D2 Féminine (depuis…  et de HandballTV.

Clubs professionnels : quelle responsabilité sociale et sociétale ?

« Clubs professionnels : quelle responsabilité sociale et sociétale ? » - ©  Seb Lascoux

  • « Aujourd’hui, tous les clubs ont un programme RSE Responsabilité sociale des entreprises  et ont compris qu’il fallait s’attaquer au sujet de façon pérenne. Ce ne sont pas des événements que l’on fait quatre fois par an sur une thématique. Ce sont de vrais programmes inscrits dans la durée qui impliquent des moyens humains, financiers et qui permettent d’agir avec les territoires. Tous ces programmes créent du lien avec les parties prenantes, les salariés en interne, les sponsors. Tous les clubs ont compris que c’était indispensable », déclare Maëlle Trarieux Déléguée générale @ OL Fondation • CSR Director @ Olympique Lyonnais (OL)
    , directrice RSE de l’Olympique Lyonnais Activité : club professionnel français (sections masculine et féminine) Partenaires premium : • adidas (équipementier), 2010-2029 (11 M€ par an sur 2020-2025) • Fly Emirates (compagnie… (Ligue 1 Uber Eats Appellation du Championnat de France de Ligue 1 pour la période 2020-2024 (15 M€ / saison). ) et déléguée générale d’OL Fondation.
  • « Nous voulions que les enjeux sociétaux pour lesquels nous avions envie de nous engager nourrissent notre modèle économique et soient des ressources supplémentaires permettant de diversifier notre activité. Nous avons deux missions au sein du club : la mission sportive et la mission sociétale. Ces deux missions sont érigées au même niveau. Les partenaires qui s’engagent sur le volet sociétal sont nos partenaires “impulseurs.” Certains ont aussi la double casquette. Cela nous a permis de basculer notre modèle économique. Nous sommes dans la deuxième année d’activation d’entreprise à mission Forme d’entreprise qui se donnent statutairement une finalité d’ordre social ou environnemental en plus du but lucratif. , et le nombre de partenariats privés a doublé. C’est une révolution », souligne Marie-Sophie Obama Présidente Déléguée @ Lyon ASVEL Féminin
    , présidente de LDLC ASVEL Féminin Activité : Club de basket professionnelCréation : 2017, depuis 1946 sous le nom de F.C. Lyon puis Lyon Basket FémininPrésident et actionnaire majoritaire : Tony ParkerPrésidente déléguée …  (LFB Ligue Féminine de Basketball ).

Comment renouveler le modèle économique des ligues et fédérations  ? 

« Comment renouveler le modèle économique des ligues et des fédérations ? » - ©  Seb Lascoux

  • « Le fait de disposer d’un contrat de naming change la donne côté économique. Ce partenariat sur la Ligue A Masculine Première division française de volleyball masculin  qu’on appelle désormais “Marmara SpikeLigue 1ère division masculine de volleyball (LNV), droits de dénomination détenus par Club Marmara sur le cycle 2023-2026. ” (MSL) est d’ailleurs une première pour le volleyball français. On rattrape ainsi un peu les autres sports collectifs. Avec un contrat qui s’inscrit dans la durée, nous allons donc pouvoir travailler avec le Club Marmara pour développer notre image dans les prochaines années. Le naming est un outil qui nous permet de rentrer dans une nouvelle dimension. Je tiens à rendre hommage à Gurvan Kervadec (disparu en avril 2023) qui a mené les négociations », déclare Laure Weinsanto Directrice générale @ Ligue Nationale de Volley (LNV)
    , directrice générale de la Ligue Nationale de Volley Activité : gestion du Volley-Ball professionnel dont les Ligue A masculine et féminine et la Ligue B masculine Création : 1987 Ligue Promotionnelle de Volley-Ball, devenue LNV en 1999 Président … .
  • « La FFT Activité : Fédération française de tennis, beach tennis et padel Création : 1920 (Fédération Française de Lawn Tennis) ; 1976 (FFT) Président : Gilles Moretton, élu le 13/02/2021, succède …  est en pleine transformation. Le monde du tennis et ses modèles sont en train de changer. On est en train de réinventer le modèle de Roland-Garros, qui, auparavant, ne vivait que trois semaines par an. Désormais, on y organise plusieurs événements pendant toute l’année : des séminaires, des spectacles, du beach volley, du padel, de la boxe, du breaking, etc. On a investi 400 M€ dans le Stade Roland-Garros ces 10 dernières années, notre ambition est donc de rentabiliser cet investissement en transformant notre modèle. On est désormais passé en mode organisation événementielle », indique Caroline Flaissier Directrice générale @ Fédération Française de Tennis (FFT)
    , directrice générale de la Fédération Française de Tennis.

Pour retrouvez le programme de Think Sport 2023, cliquez ici

Vous souhaitez participer à l'événement ?

Inscrivez-vous

Vous souhaitez rejoindre les partenaires de l'événement ?

Contactez-nous