Demandez votre accès découverte !

Droits TV Ligue 1 : « C’est faux de dire que nous avons jeté l'éponge » (Jaume Roures, Mediapro)

News Tank Sport - Paris - Actualité n°228468 - Publié le 16/09/2021 à 15:00
- +
©  Assemblée nationale
Jaume Roures, lors de son audition à l’Assemblée nationale, le 16/09/2021 - ©  Assemblée nationale

« Trois raisons expliquent notre échec en France : l’absence de possibilité de négocier une remise avec la Ligue en raison du Covid-19, le piratage et l’attitude agressive de Canal+ Création : 1984 Secteur d’activité : télévision payante (France et Outre-Mer, Afrique francophone, Pologne, Suisse, Vietnam) ; télévision gratuite en France (C8, CNews et CStar) ; agrégateur et… . C’est faux de dire que nous avons jeté l'éponge. Si l’on avait pu négocier, nous serions encore là », déclare Jaume Roures PDG @ Mediapro
• Né à Barcelone (ESP) en 1950
, président et fondateur du groupe audiovisuel espagnol Mediapro Activité : groupe audiovisuel (contenus, droits audiovisuels, services audiovisuels et digital & eSport) Création : 1994 Sièges sociaux : Barcelone et Madrid Bureaux : 58 répartis dans 36… , lors de son audition par l’Assemblée nationale dans le cadre de la mission d’information parlementaire sur les droits de diffusion des manifestations sportives, le 16/09/2021.

Les auditions de cette mission d’information ont débuté le 10/06/2021 et le rapport sera rendu « à l’automne » 2021. 55 auditions sont prévues au total. La mission, composée de 12 députés de la Commission des Affaires Culturelles et de l’Éducation, est présidée par Régis Juanico Député @ Assemblée nationale • Vice-président de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation @ Assemblée nationale
(Génération.s / Loire) et a pour rapporteur Cédric Roussel Député La République en marche de la 3e circonscription des Alpes Maritimes @ Assemblée nationale • Membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation @ Assemblée nationale… (LREM / Alpes-Maritimes).

« Je suis venu à cette audition alors que j’en étais nullement obligé. Je n’ai rien à cacher. Je ne vous dis pas que nous avons tout bien fait. Nous avons fait des erreurs de communication, nous avons peut-être mésestimé les rapports avec les opérateurs. Mais le résultat de la forte baisse des droits TV de la Ligue 1 n’est pas de notre responsabilité », affirme Jaume Roures.


Pour accéder à la vidéo de l’audition de Jaume Roures, cliquez ici ! 

« Nous pensions et nous pensons toujours que le prix d’acquisition des droits était correct » (J. Roures, Mediapro)

  • « Nous sommes venus acheter les droits de la Ligue 1 Appellation du Championnat de France de Ligue 1 pour la période 2020-2022.

    Uber Eats, application de livraison de repas à domicile, filiale de l’application mobile de chauffeur indépendant Uber…
    en France, parce que c’est un pays plus peuplé que l’Espagne, plus fort économiquement et où la TV payante est plus développée.
  • Nous connaissons bien la France puisque nous y travaillons depuis 2012.
  • Notre projet a toujours été de créer une chaîne, d’ailleurs c’est ce que nous avons fait.
  • Nous pensions et nous pensons toujours que le prix que nous avions misé lors de l’appel d’offres, 780 M€ pour la Ligue 1 (85 % des matches dont 80 % en exclusivité) et 34 M€ pour la Ligue 2 Appellation du Championnat de France de Ligue 2 pour la période 2020-2024.

    Balkrishna Industries Ltd. (BKT), fabricant indien de pneus, a obtenu les droits de dénomination de la Ligue 2 à partir de…
    (80 M€), est correct au regard des prix pour les droits en Espagne ou en Italie.
  • Nous avions un business plan sur quatre ans dans lequel nous perdions de l’argent les deux premières années et où l’on en gagnait lors des troisième et quatrième saisons (cycle 2020-2024).
  • Notre objectif n’était pas de piquer des abonnés à Canal+, mais de créer une chaîne différente distribuée par Canal+ et tous les opérateurs. »

« Nous avons été en négociations exclusives avec Canal+ de février à juin 2019 »

  • « Nous n’avions pas demandé de droit de sous-licence en amont de l’appel d’offres. C’est Canal+ qui a fait cette demande. Nous avons négocié avec Canal+ pendant cinq mois, de février à juin 2019. Ces négociations étaient confidentielles. Dans le cadre de ces négociations, Canal+ souhaitait récupérer un match en exclusivité (celui du dimanche soir) en sous-licence.
  • Nous ne sommes pas parvenus à trouver d’accord avec Canal+ et nous avons commencé le recrutement pour Mediapro Sport France à l'été 2019.
  • Canal+ n’est pas notre ennemi, nous travaillons avec eux sur la production de séries. »

Jaume Roures lors de son audition à l'Assemblée nationale le 16/09/2021 - ©  AN

« On nous avait assuré qu’une loi sur le piratage serait votée au premier semestre 2020 »

  • « Nous avons participé à des Assemblées générales de la Ligue Ligue de Football Professionnel, association qui gère les compétitions professionnelles françaises (Ligue 1 Uber Eats, Ligue 2 BKT) à deux reprises, nous sommes allés à la rencontre des clubs, Paris, Lyon, Marseille, Nice.
  • Nous avions rencontré la ministre des Sports (Roxana Maracineanu Ministre déléguée chargée des Sports @ Ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports
    Palmarès : • Médaille d’argent du 200 m dos aux Jeux olympiques d'été de 2000 à Sydney…
    ) à propos du piratage. Elle nous avait assuré que la loi pour lutter contre le piratage serait votée au premier semestre 2020. Nous sommes en septembre 2021, mais elle n’est toujours pas en vigueur. Nous avions par ailleurs proposé à la Ligue Ligue de Football Professionnel, association qui gère les compétitions professionnelles françaises (Ligue 1 Uber Eats, Ligue 2 BKT) de travailler en collaboration avec la Ligue espagnole Ligue espagnole de football professionnel qui a des outils technologiques efficaces pour lutter contre le piratage.

Le plateau de la chaîne Téléfoot créée par Mediapro à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) - ©  D.R.

  • En mars 2020 arrive le Covid-19, le confinement et tous les désagréments qui en découlent : 
    • nous ne pouvons pas travailler dans de bonnes conditions pour le lancement de notre chaîne.
    • le Championnat (de France 2019-20) est arrêté à notre grande surprise. Cela ne nous impacte pas directement, puisque nous n’avons pas les droits, mais cela affaiblit les ressources des clubs et donc la valeur du Championnat à venir.
    • il y a de l’incertitude autour de la reprise du Championnat et cela retarde et complique les discussions avec les opérateurs pour les accords de distribution.
    • fin juin 2020, nous savons que la Ligue des champions 2019-20 va se terminer en août 2020. Cela coïncide avec le début du Championnat. Nous demandons à la Ligue Ligue de Football Professionnel, association qui gère les compétitions professionnelles françaises (Ligue 1 Uber Eats, Ligue 2 BKT) de reporter le début de la saison 2020-21 puisque le Paris Saint-Germain Activité : club de football professionnel français Bureaux administratifs : 53, avenue Emile Zola, 92100 Boulogne-Billancourt Top sponsors : • Nike (équipementier) : 20 M€ par an de 2014-15 … et l'Olympique Lyonnais Activité : club professionnel français (sections masculine et féminine) Partenaires premium : • adidas (équipementier), 2010-2025 • Fly Emirates (compagnie aérienne) : sponsor maillot principal… disputent le “Final 8” de la Ligue des champions à Lisbonne (POR). Cette demande est refusée par la Ligue Ligue de Football Professionnel, association qui gère les compétitions professionnelles françaises (Ligue 1 Uber Eats, Ligue 2 BKT) qui évoque, pour ne pas modifier son calendrier, des recours de clubs auprès du Conseil d'État pour ne pas descendre.
    • Des matches du début de saison 2020-21, comme OM Activité : club de football professionnel français Partenaires majeurs : • Uber Eats (livraison de repas à domicile) : sponsor maillot principal, 2019-2022 • Puma (équipementier) : à partir de… - AS Saint-Étienne Activité : club de football professionnel français Partenaires majeurs : • Le Coq Sportif (équipementier) : 2015-2025 • Aésio mutuelle (mutualiste) : sponsor maillot principal de l'équipe… , sont reportés en raison du Covid-19. Les joueurs parisiens partent en vacances en plein début de saison et reviennent avec le Covid.
    • L'Équipe publie un sondage expliquant que pour environ un tiers des fans de foot, le huis clos et la situation sanitaire nuisent au spectacle. »

« Nous avions demandé une remise de 200 M€ à la LFP en raison du Covid-19 »

  • « Pour toutes ces raisons, nous demandons à la Ligue une remise de 200 M€ la première saison sur les 814 M€ prévus. Des remises ont été accordés en lien avec le Covid-19 par les ayants droit à l'étranger.
  • Les discussions traînent en longueur et nous finissons par nous rendre compte que la Ligue Ligue de Football Professionnel, association qui gère les compétitions professionnelles françaises (Ligue 1 Uber Eats, Ligue 2 BKT) ne voudra pas négocier. C’est à ce moment-là que nous décidons d’opter pour la procédure de conciliation.
  • Face à la pression médiatique et dans l’espoir d’une supposée offre de Canal+ comprise entre 600 et 700 M€, la Ligue préfère sortir du contrat plutôt que de négocier avec nous malgré plusieurs propositions différentes. »

« Quel résultat a obtenu la Ligue Ligue de Football Professionnel, association qui gère les compétitions professionnelles françaises (Ligue 1 Uber Eats, Ligue 2 BKT) en étant sorti du contrat ? »

  • « Quel résultat a obtenu la Ligue pour nos droits après être sorti du contrat ? 35 M€ pour nos droits par Canal+ pour la fin de saison 2019-20 et 250 M€ par Amazon Activité : e-commerce, services Internet, contenus (VàDA, livre numérique, production cinéma et TV, jeux vidéo, streaming) Création : 1994 Cotation : Nasdaq Actionnariat (au 01/05/2021) : capital… sur la période 2021-2024.
  • On évoque souvent le prix pour parler de notre échec, mais à l'étranger, les offres sont plus chères. Combien coûte l’abonnement à Canal+ ? Au moins 35 euros pour voir tout le foot. Nous avions une offre à 14,99 euros par mois pour les mobiles. Nous avions une offre avec la Ligue 1, la Ligue des champions, la Ligue 2 et Netflix pour 29,99 € par mois.
  • D’ailleurs, sur les 600 000 abonnés que nous avions, 30 % avaient cette offre avec Netflix, 10 % avaient souscrit via Apple. Nous étions également en discussion avec Amazon pour la distribution de notre chaîne. Nous souhaitions la distribution la plus large possible. »

Régis Juanico, président de la mission d’information parlementaire sur les droits de diffusion des manifestations sportives, le 16/09/2021 - ©  AN

« En France, Canal+ se comporte comme un empire »

  • « En France, Canal+ se comporte comme un empire, a une attitude très agressive et passe son temps à mettre la pression aux autres acteurs. Lors de la fin de saison 2019-20, ils ont refusé de payer pour des matches disputés avant le Covid-19. Ils ont finalement obtenu, avec beIN Sports, une remise sur ces matches, alors que rien ne justifiait cela selon moi. Je n’ai pas entendu grand-monde s’en offusquer.
  • Il avait une garantie dans le contrat, mais elle n’a pas pu s’activer vu que nous étions en procédure de conciliation. C’est également ce qu’a fait beIN Sports, cet été avec la Ligue (beIN Sports ne voulait pas payer pour des droits qu’elle avait sous-licencié à Canal+ et avait demandé une procédure de conciliation avec Canal+ et la LFP).
  • Il n’y a pas de garantie bancaire de 3 ou 4 milliards d’euros, cela n’existe pas. La seule chose qui se fait, c’est une demande d’acompte de 10 ou 15 % à la signature du contrat.
  • Nos discussions avec la Ligue Ligue de Football Professionnel, association qui gère les compétitions professionnelles françaises (Ligue 1 Uber Eats, Ligue 2 BKT) remontaient bien avant l’arrivée de notre actionnaire chinois (Orient Hontai Capital). Cela n’a rien à voir avec notre décision d’acquérir les droits de la Ligue 1. »

« Le vrai problème avec la Serie A Première division italienne. 20 clubs. n'était pas un problème de garantie »

  • « Le vrai problème avec la Serie A « Lega nazionale professionisti di Serie A », Ligue professionnelle qui gère la 1ère division italienne et réunit ses 20 clubs. n'était pas un problème de garantie. Le problème était que Sky Italia Activité : groupe de télévision payante ; diffusion par satellite, ADSL et sur terminaux mobiles Création : 31/07/2003 Principales chaînes sportives proposées : Sky Sport 24, Sky Sport Uno, Sky… avait gagné un procès contre la Ligue qui nous obligeait, nous, à refaire un appel d’offres, juste avant le début du Championnat. Ce que nous ne voulions pas faire (cf articlé lié en cliquant ici Publié le 05/06/2018 à 14:03
    « Le contrat avec Mediapro a été rompu, de fait, cette nuit à minuit (dans la nuit du 04 au 05/06/2018). La garantie versée n’est pas conforme à l’appel d’offres, donc irrecevable, sur différents…
    ).
  • (Interrogé sur la fiable compétitivité du football français) Pour moi, le principal problème du foot français, c’est que les revenus des transferts sont des revenus structurels pour les clubs. Cela peut servir d’un point de vue économique, mais cela affaiblit la valeur du Championnat sur la durée.
  • En France, le foot n’est pas considéré à sa juste valeur par les Pouvoirs publics. La culture a plus de considération que le sport en France. On l’a vu avec la décision d’arrêter le Championnat (2019-20) annoncée par le Premier ministre (Édouard Philippe, à la tribune de l’Assemblée nationale le 28/04/2020).
  • A titre personnel, je suis très attaché à la France qui m’a accueilli et offert un passeport en 1974.
  • Je ne suis pas un voyou et je n’emploie pas de méthodes de voyou. Je suis à votre disposition si vous avez besoin de plus d’informations. »

    Jaume Roures, président et fondateur de Mediapro, lors de son audition par l’Assemblée nationale dans le cadre de la mission d’information parlementaire sur les droits de diffusion des manifestations sportives, le 16/09/2021

Droits TV domestiques LFP 2020-2024

Mediapro

Activité : groupe audiovisuel (contenus, droits audiovisuels, services audiovisuels et digital & eSport)

Création : 1994

Sièges sociaux : Barcelone et Madrid

Bureaux : 58 répartis dans 36 pays

Actionnariat : Mediapro est détenu par la holding Imagina Group.
Actionnariat Imagina Group :
- 53,5 % par le fonds d’invetissement chinois Orient Hontai Capital (depuis le 16/02/2018)
- The WPP Group (22,5 %)
- Jaume Roures (12 %)
- Tatxo Benet (12 %)

Effectif : 7 123 salariés

Chiffre d’affaires 2020 : 1,115 Md€ (- 38,6 %)

EBITDA 2020 : - 215 M€ (+ 224 M€ en 2019)
Dette (au 31/12/2020) : 904 M€ (+ 24 %)

Espagne :

Droits TV LaLiga (2019-2022) :
- Un match en clair par journée de LaLiga Santander (hors équipes qualifiées en Coupes d’Europe)
- Deux matches en clair par journée de LaLiga SmartBank
Coupe du monde 2022
Liga Iberdrola (jusqu’en 2022)

Commercialisation des droits TV internationaux de LaLiga (2015-2024) : 636 M€/an jusqu’en 2019, 897 M€/an à partir de 2019

CONCACAF : Commercialisation des droits internationaux de la Gold Cup 2021 et de la Ligue des champions de la CONCAF 2021
Chinese Super League : commercialisation des droits médias internationaux 2021-2023 (trois saisons + deux en option)

Pro League : commercialisation des droits internationaux en collaboration avec Eleven, détenteur des droits (2020-2025)

Canada : droits nationaux et internationaux de la Fédération Canadienne de Football (2019-2028)

Bolivie, Chili et Paraguay : gestion des droits nationaux et internationaux des matches de ces sélections jusqu’en 2022


Catégorie : Médias


Adresse du siège

Avenida Diagonal 177-183
08018 Barcelona Espagne


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 2410, créée le 25/09/2014 à 11:01 - MàJ le 30/07/2021 à 14:39

©  Assemblée nationale
Jaume Roures, lors de son audition à l’Assemblée nationale, le 16/09/2021 - ©  Assemblée nationale