Début

Exclusif OneFootball : « On a une approche différenciante, centrée sur l’utilisateur » (L. von Cranach, CEO)

Paris - Publié le lundi 14 septembre 2020 à 14 h 00 - n° 191236 « OneFootball a une approche différenciante, centrée sur l’utilisateur. En tant que plateforme “pure player” de football, nous agrégeons différentes sources de contenu avec une vision neutre. Nous y ajoutons notre patte éditoriale à travers nos propres contenus. L’idée est d'être le “One stop shop” ( “magasin” ou “guichet” unique) pour tout fan de football », déclare l’Allemand Lucas von Cranach, fondateur et CEOCEOChief Executive Officer = directeur général de OneFootball, plateforme de médias de football, à News Tank le 11/09//2020.

« La plateforme média constitue la base de notre offre, sur laquelle nous ajoutons des briques supplémentaires comme l’OTTOTTOver-the-top qui ouvrent de nouvelles possibilités dans l’optique de proposer des offres BtoCBtoC"Business to Consumer", désigne l'ensemble des relations qui unissent les entreprises et les consommateurs finaux, ainsi que les moyens techniques ou logiciels utilisés pour faciliter leurs interactions. Ce type de commerce recouvre les marchandises ou les prestations conçues pour le grand public.. Notre modèle commercial est donc d’abord un modèle “BtoBtoC” basé sur la publicité, grâce à notre plateforme média et aux matches en direct que nous proposons gratuitement sur les marchés les plus pertinents pour nos partenaires, du point de vue de l’horaire, de l’audience potentielle et de la capacité à cibler des segments d’audience spécifiques. Ensuite, nous agissons comme distributeur pour d’autres matches via OTT sur la base du Pay-per-viewPay-per-viewPaiement à la séance », poursuit le dirigeant de la plateforme basée à Berlin (ALL) qui a signé un accord avec l’AS Monaco FCAS Monaco FC (Ligue 1 Uber EatsLigue 1 Uber EatsAppellation du Championnat de France de Ligue 1 pour la période 2020-2022.

Uber Eats, application de livraison de repas à domicile, filiale de l’application mobile de chauffeur indépendant Uber, devient partenaire titre du Championnat de France de Ligue 1 durant deux saisons (2020-2022), en remplacement de Conforama, a annoncé la Ligue, le 12/06/2019.
) le 10/09/2020.

« Grâce à notre modèle, une plateforme accessible via une application, nous nous concentrons clairement sur un public jeune. Un public plus âgé a tendance à se tourner vers les éditeurs. Les jeunes utilisateurs apprécient notre agrégation, tout comme ils apprécient SpotifySpotify pour la musique, InstagramInstagram pour le “snacking” de contenus, etc. Ils cherchent à trouver la réponse à la question “Comment puis-je tuer mon temps de la meilleure façon possible ?”  », ajoute Lucas von Cranach qui répond aux questions de News Tank.
Lucas von Cranach, fondateur et CEO de OneFootball - © D.R.
Lucas von Cranach, fondateur et CEO de OneFootball - © D.R.

OneFootball est désormais partenaire de l'AS MonacoAS Monaco FC (Ligue 1 Uber EatsLigue 1 Uber EatsAppellation du Championnat de France de Ligue 1 pour la période 2020-2022.

Uber Eats, application de livraison de repas à domicile, filiale de l’application mobile de chauffeur indépendant Uber, devient partenaire titre du Championnat de France de Ligue 1 durant deux saisons (2020-2022), en remplacement de Conforama, a annoncé la Ligue, le 12/06/2019.
). Qu’est-ce que cela dit de vos ambitions sur le marché français ? Quelle est l’importance d’un partenariat avec un club pour faire son entrée sur un marché ?

OneFootball - © OneFootball x AS Monaco C’est très important. Le français est une de nos langues clés, l’une des six dans lesquelles nous produisons nos contenus, aux côtés de l’allemand, de l’espagnol, de l’italien, du portugais et de l’anglais. Il est donc évident que la France est un marché clé pour nous. Avoir l’AS Monaco comme partenaire est crucial, et nous espérons que cette signature en appellera d’autres avec des clubs français. Notre solution et notre approche centrée sur l’utilisateur (« user centric ») sont bénéfiques pour chaque club. L’AS Monaco est l’une des marques les plus fortes et les plus reconnues du football en France, un club avec une grande histoire et l’un des rares à avoir une aura internationale. De plus, le club est à l’avant-garde en matière d’innovations numériques.

OneFootball a également annoncé récemment qu’elle diffusait gratuitement la K-LeagueK LeaguePremière division de Corée du Sud, 12 clubs en France.

Jamais de revenu minimal dans nos accordsIl s’agit d’un accord de distribution similaire à ce que nous faisons sur la base du Pay-per-viewPay-per-viewPaiement à la séance en Allemagne avec Sky DeutschlandSky Deutschland pour la 2.Bundesliga2.BundesligaDeuxième division allemande. 18 clubs. et la DFB-PokalDFB-PokalCoupe d'Allemagne, par exemple. Nous n’acquérons pas ces droits - il nous faudrait des centaines de millions d’euros pour ce faire en Allemagne - mais nous concluons un partenariat de distribution avec le détenteur de droits. Celui-ci décide alors du modèle à appliquer : soit le diffuser gratuitement, comme pour la K-LeagueK LeaguePremière division de Corée du Sud, 12 clubs, soit proposer cette offre en paiement à la séance. S’il opte pour le Pay-per-view, le partenariat est alors basé sur un modèle de partage des revenus. Nous ne garantissons jamais de revenu minimal dans nos accords. 

Allemagne : offre pay-per-view pour les matches de 2 e division et de Coupe via OneFootball prolongée pour 2020-21

Allemagne : offre pay-per-view pour les matches de 2e division et de Coupe via OneFootball prolongée pour 2020-21

• Le groupe de TV payante Sky Deutschland prolonge son offre en pay-per-view, en collaboration avec l’application Onefootball, en Allemagne, de 2.Bundesliga et de DFB-Pokal pour la saison 2020-21, indique la la plateforme de médias de football le 11/09/2020.

• Les matches sont disponibles à l’unité pour 3,99 euros via l’application Onefootball.

• L’accord entre Sky et Onefootball permet aussi à l’application de proposer les résumés des matches de Premier League.

• Sky Deutschland avait lancé cette offre à partir de la saison 2019-20, le 21/08/2019.

Quel est votre business model actuel ? OneFootball se définit-il comme un média ou comme une plateforme ? Vers quel modèle économique vous orientez-vous à moyen terme ?

La semaine de football, un voyage pour le fanNous considérons la semaine de football comme un voyage pour le fan de football, c’est-à-dire une période pendant laquelle notre objectif est d'être toujours présent à ses côtés, de lui proposer le contenu le mieux adapté à chaque étape de sa semaine.

OneFootball a une approche différenciante, centrée sur l’utilisateur. En tant que plateforme « pure player » de football, nous agrégeons différentes sources de contenu avec une vision neutre. Nous y ajoutons notre patte éditoriale à travers nos propres contenus. L’idée est d'être le « One stop shop » (« magasin » ou « guichet » unique) pour tout fan de football. La plateforme média constitue la base de notre offre, sur laquelle nous ajoutons des briques supplémentaires comme l'OTTOTTOver-the-top qui ouvrent de nouvelles possibilités dans l’optique de proposer des offres BtoCBtoC"Business to Consumer", désigne l'ensemble des relations qui unissent les entreprises et les consommateurs finaux, ainsi que les moyens techniques ou logiciels utilisés pour faciliter leurs interactions. Ce type de commerce recouvre les marchandises ou les prestations conçues pour le grand public..

Nous pourrions proposer un modèle d'abonnement à l'avenirNotre modèle commercial est donc d’abord un modèle « BtoBtoC »BtoBtoCBusiness to Business to Consumer", soit un domaine d'activité dans lequel, un produit ou service est d'abord vendu à des entreprises avant d'être revendu par ces dernières à des particuliers. basé sur la publicité, grâce à notre plateforme média et aux matches en direct que nous proposons gratuitement sur les marchés les plus pertinents pour nos partenaires, du point de vue de l’horaire, de l’audience potentielle et de la capacité à cibler des segments d’audience spécifiques. Cela vaut par exemple pour la K LeagueK LeaguePremière division de Corée du Sud, 12 clubs que nous proposons sur cinq marchés différents (France, Italie, Espagne, Brésil et Royaume-Uni), et en Allemagne où nous diffusons gratuitement la 4e division via Sporttotal. Notre plateforme est évolutive : plus d’utilisateurs signifie plus d’engagement et, plus nous avons d’engagement, plus nous sommes attractifs pour les parties intéressées. Ensuite, nous agissons comme distributeur pour d’autres matches via OTTOTTOver-the-top sur la base du Pay-per-viewPay-per-viewPaiement à la séance. Aujourd’hui, nous ne proposons que le modèle de paiement à la séance, mais nous pourrions éventuellement proposer un modèle d’abonnement à l’avenir.

Pourquoi avoir choisi un modèle de système fermé pour votre plateforme ?

Notre plateforme se distingue par le fait qu'elle est ferméeNotre plateforme se distingue par le fait qu’elle est fermée : nous décidons des sources de contenu que nous souhaitons distribuer. J’ai décidé d’opter pour cette solution, car je pense qu’elle est la plus pertinente à long terme pour les utilisateurs et permet de leur offrir la meilleure expérience possible. De plus, l’absence de contenu généré par les utilisateurs signifie que notre plateforme est 100 % « brand safe » (sécurisée pour les marques). Cela est d’autant plus important de nos jours car les marques qui investissent dans la publicité sur le web ou sur les applications sont de plus en plus vigilantes aux contenus générés par les utilisateurs, en raison des commentaires racistes, homophobes, haineux, etc.

Une plateforme « fermée » donc, et la façon dont nous ciblons les fans avec un contenu personnalisé en fonction de leurs intérêts, permettent une segmentation plus fine, très précieuse pour nos partenaires commerciaux. Il nous est ainsi plus facile de commercialiser quelque chose de manière segmentée auprès d’un groupe cible spécifique. 

Quelles sont pour vous les spécificités du marché français ? Comment pouvez-vous en tirer avantage ?

Nous ne sommes pas un concurrent pour les éditeursLa France est un marché centralisé avec L'ÉquipeL'Équipe en leader incontesté sur les contenus web. Notre modèle peut facilement coexister avec un tel modèle. Nous ne sommes pas un concurrent pour les éditeurs car nous voulons être partenaires de tous ceux qui créent du contenu football en France. Nous devons nous assurer que nous offrons la meilleure expérience possible aux utilisateurs, qu’il s’agisse de l’interface de l’application ou des contenus que nous y proposons. Si nous avons le meilleur contenu et une application ergonomique, nous serons la meilleure et la plus complète des plateformes pour les fans de football.

En tant que plateforme média, nous avons la même approche sur chaque marché que nous abordons. En ce qui concerne l'OTTOTTOver-the-top et les matches à la demande et les clips des meilleures actions, il faut adopter une approche par marché puisque les droits sont vendus par territoire. En France, nous avons certainement la possibilité de développer davantage notre offre OTT.

OneFootball : nouvelle identité visuelle - © OneFootball

OneFootball vient de changer d’identité de marque récemment.

Très peu d'utilisateurs nous considéraient comme une marqueNous avions besoin d’une identité de marque parce que, par le passé, nous étions surtout perçus comme un outil ou un service. Très peu d’utilisateurs nous considéraient comme une marque. Lorsque Franz Koch, auparavant CEOCEOChief Executive Officer = directeur général de Puma, a rejoint OneFootball en tant que COO (directeur des opérations), il a immédiatement lancé ce projet de marque, un projet de grande envergure, qui a nécessité un an et demi de travail. En considérant la taille réelle de l’entreprise, et en accord avec notre feuille de route et notre vision à long terme, nous avons décidé de devenir plus visibles. Il s’agissait de définir des réponses claires aux attentes de notre écosystème, de passer d’un outil à une marque, mais aussi de transmettre une promesse de marque à nos équipes et à nos utilisateurs.

Nous pouvons affirmer aujourd’hui que c’est un succès puisque nous n’avons pas perdu d’utilisateurs et que nous avons gagné des clients depuis le changement d’identité. Nous avons décidé de nous en tenir à notre plan malgré la crise de Covid-19. Cela nous a en fait donné plus de temps pour approfondir cette transformation.

Allez-vous cibler le marché asiatique dans un avenir proche ?

Pas d'investissement en Asie dans les 12 prochains moisL’Asie est une région importante, mais nous n’avons pas l’intention d’y investir à court terme, ou du moins pas dans les 12 prochains mois. Notre expansion s’inscrit dans une vision à long terme, mais nous avançons pas à pas pour nous assurer que nous le faisons de la bonne manière. Si nous essayons de tout faire en même temps et dans chaque pays, ce sera le chaos et difficile à gérer. Nous avançons pas à pas lorsqu’il s’agit d’ajouter de nouvelles fonctionnalités et briques à OneFootball.

Quel est l'âge moyen de vos utilisateurs ? Comment pouvez-vous vous assurer que l’application est installée par un plus grand nombre de personnes ?

Les jeunes ne sont pas des fans inconditionnels d'un seul clubGrâce à notre modèle, une plateforme média accessible via une application, nous nous concentrons clairement sur un public jeune. Un public plus âgé a tendance à se tourner vers les éditeurs. Les jeunes utilisateurs apprécient notre agrégation, tout comme ils apprécient Spotify pour la musique, Instagram pour le « snacking » de contenus, etc. Ils cherchent à trouver la réponse à la question « Comment puis-je tuer mon temps de la meilleure façon possible ? ». En outre, les jeunes ne sont pas des fans inconditionnels d’un seul club. Ils téléchargent notre application parce que nous avons une offre très large de contenus de qualité, pour chaque fan de foot, qu’il s’intéresse à un club, un championnat en particulier.

Base utilisateurs en pleine croissanceNotre base utilisateurs est en pleine croissance. Pour ce faire, nous utilisons un mélange de tous les canaux marketing disponibles. Nous avons par exemple une équipe d’environ 25 employés à plein temps dédiés au marketing d’influence.

Comment OneFootball a-t-il surmonté la crise de Covid-19 et l’absence de football en « live » ?

Utile d'avoir un entrepreneur à la tête de l'entreprise en temps de criseToutes les entreprises ont connu des difficultés pendant la période Covid-19. Je pense que dans ces moments-là, il est utile d’avoir un entrepreneur à la tête de l’entreprise, car les entrepreneurs ont moins d’aversion au risque. Nous avons mis en place un solide plan d’urgence au début de la crise, avec pour premier objectif d’investir et non pas de désinvestir. Ce que nous avons fait et continuons de faire. Le second objectif était de conserver tous nos salariés. Ce que nous avons fait, et nous reprenons nos recrutements afin de continuer à développer l’entreprise. Après une période pendant laquelle notre équipe a travaillé à temps partiel, elle est désormais de retour à un rythme normal. OneFootball a donc rempli les objectifs qu’il s'était fixés au début de la crise.

Lucas Von Cranach

Fiche n° 40211, créée le 18/08/20 à 12:30 - MàJ le 14/09/20 à 13:32

Lucas Von Cranach



Parcours Depuis Jusqu'à
OneFootball
CEO & founder 2008 Aujourd'hui
2008 Aujourd'hui
Horstmann Group
Assistant to Owner and CEO Mars 2006 à Mars 2008
Mars 2006 Mars 2008

• Né à Arnsberg (Rhénanie du nord - Westphalie, ALL) en 1977.


OneFootball

Fiche n° 10104, créée le 25/08/20 à 03:54 - MàJ le 17/09/20 à 12:08

OneFootball

Activité : application de football (scores, statistiques, actualités, vidéos)
• Disponible en 12 langues avec six langues principales (EN, DE, FR, ESP, ITA, POR/BRA) disposant d’une rédaction dédiée
Création : 2008
Siège social : Berlin (Allemagne)
Utilisateurs actifs : 70 millions
• 60 sessions par utilisateur et par mois en moyenne
• 75 % des utilisateurs âgés entre 13 et 34 ans
CEO : Lucas von Cranach
COO : Franz Koch
Effectif : 220 employés

Principaux clubs partenaires :
• AS Monaco (Ligue 1)
• Schalke 04 (Bundesliga)
• Manchester City FC (Premier League)
• Real Madrid CF (Laliga Santander)

Principaux droits sportifs proposés en paiement à la séance :
Allemagne via Sky Deutschland : 3,99 €/match de 2. Bundesliga, et de DFB-Pokal
Allemagne, Autriche et Suisse via Sportdigital : 1,99 €/match Eredivisie NED), Liga NOS (POR), A-League (AUS), Chinese Super League (CHN), Fortuna Liga (CZE), Ekstraklasa (POL), J.League (JAP), Copa do Brasil (BRA), Copa de la Superliga (ARG), CONCACAF Champions League et K League
Belgique/Luxembourg via Eleven Sports : 4,99 €/match de Serie A, LaLiga, Bundesliga ou de FA Cup
Monde (sauf Pologne et Afrique) via Sportfive 1,99 € par match de Coupe de Pologne

Principaux droits sportifs proposés gratuitement :
• K League, en Italie, France, Espagne, Royaume-Uni et Brésil
• Regionalliga (4e division allemande) via Sporttotal en Allemagne
• Tours préliminaires des coupes d’Europe 2020-21 à l’international (sauf pays du club concerné)
• Bundesliga et 2.Bundelsiga avec Sportfive au Brésil (2020-2023)

Principaux droits de résumés de matches :
Allemagne
- Via Sky Deutschland : Premier League
- via DAZN, LaLiga Santander, Serie A TIM, Ligue 1 Uber Eats, Carabao Cup, Copa del Rey, Coupe de France



OneFootball
Greifswalder Str. 212
10405 Berlin - ALLEMAGNE
vCard meCard .vcf VCARD

Fin
loader mask
1