Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Paris 2024 : « Notre ambition n’a jamais dévié, on ne lâchera rien jusqu’au bout » (Tony Estanguet)

News Tank Sport - Paris - Actualité n°310128 - Publié le 20/12/2023 à 18:00
- +
©  NEws Tank
Tony Estanguet, président du COJOP Paris 2024, le 20/12/2023 - ©  NEws Tank

« Nous sommes à 219 jours de l’ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024 Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. (vendredi 26/07/2024). On va basculer sur une année de fête, une année de sport, avec sérénité et confiance. On se projette avec envie et enthousiasme. Cela fait neuf ans qu’on travaille sur l’organisation de cet événement. Notre ambition n’a jamais dévié : proposer des Jeux à la française et montrer le meilleur de notre pays. Si l’on m’avait dit il y a quelques années que, fin 2023, notre budget serait à l'équilibre, que 84 % de nos infrastructures seraient construites… j’aurai tout de suite signé », déclare Tony Estanguet Président du Comité d’organisation @ Paris 2024 - Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques • Membre @ International Olympic Committee (IOC / CIO Comité international olympique… , président du COJOP Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 Paris 2024, à l’occasion de la neuvième et dernière conférence de presse annuelle des Jeux, le 20/12/2023. 

Sponsoring, compétitions de surf à Tahiti, billetterie, sécurité, agenda … le triple champion olympique de canoë-kayak dresse le bilan de l’année écoulée et se projette sur 2024.

« On ne lâchera rien avant la ligne d’arrivée. On va attendre le 08/09/2024 (date de la cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques) pour baisser la garde. Nous avons toujours eu conscience de la difficulté et des enjeux. Nous n’avons jamais choisi la facilité. Pour montrer le meilleur de ce pays et faire des choses extraordinaires, il faut sortir des sentiers battus, sortir de sa zone de confort. Nous avons cette conviction depuis le début. On continue d’avancer, avec beaucoup de vigilance. Nous avons toujours su trouver les solutions sur chacun des projets que nous avons menés. On a tous les atouts pour réussir, avec sérénité. On maintient notre niveau d’ambition », indique Tony Estanguet, qui réaffirme qu’une cérémonie d’ouverture organisée sur la Seine est « le seul dispositif sur lequel nous travaillons. »


  • Le COJOP prévoit de doubler ses effectifs d’ici aux Jeux par rapport aux 2 100 salariés recensés fin 2023.

Infrastructures

« Pas d’alerte particulière » (T. Estanguet, Paris 2024)

  • « 84 % des chantiers seront terminés au 31/12/2023. On a la garantie que les espaces seront tous livrés avant les Jeux de Paris 2024. C’est une vraie satisfaction. Il n’y a pas d’alerte particulière », explique Tony Estanguet.
  • Ce total reste cependant inférieur aux prévisions de la SOLIDEO • Établissement public d’aménagement chargé de la livraison de l’ensemble des ouvrages et de la réalisation de l’ensemble des opérations d’aménagement nécessaires à l’organisation des Jeux… , qui tablait « sur 89 % de chantiers bouclés fin décembre 2023 Publié le 20/12/2023 à 15:00
    84 % des chantiers seront bouclés à la fin de l’année 2023, soit un peu moins que les 89 % qui étaient initialement prévus, indique Nicolas Ferrand, directeur général exécutif de la SOLIDEO, lors…
     », selon Nicolas Ferrand, directeur général exécutif de la SOLIDEO, lors d’un point sur l’avancée des travaux liés aux JOP Jeux Olympiques et Paralympiques le 19/12/2023.
  • 30 000 personnes ont travaillé sur ces chantiers, « pour quatre fois moins d’accidents (168 accidents du travail, dont 26 graves) que ce qu’il s’est produit sur les éditions précédentes et dans le monde du bâtiment », indique Tony Estanguet. 
  • Les phases de montage au sein de sites mobilisés durant les Jeux commenceront au mois de mars 2024. 
  • Le COJOP se verra remettre les clés du Village des athlètes installé sur trois communes de Seine-Saint-Denis (Saint-Denis, Saint-Ouen-sur-Seine et l'Île Saint-Denis) le 01/03/2024.

Partenariats domestiques

1,2 milliard d’euros sécurisés, soit 97 % du budget sponsoring projeté

  • 36 partenariats ont été officialisés en 2023, portant le total de sponsors domestiques des Jeux de Paris 2024 à 58 (7 partenaires premium, 13 partenaires officiels et 38 supporters officiels).
  • 1,2 milliard d’euros de recettes sponsoring sont ainsi sécurisées. « 97 % de notre objectif est déjà sécurisé », confirme Tony Estanguet.
  • L’objectif du COJOP est d’atteindre 1,226 Md€ de revenus liés au sponsoring. En y ajoutant les revenus merchandising (130 millions d’euros), ce pôle de recettes (1,35 Md€) représente près de 31 % du budget du COJOP, qui, à l’occasion de la quatrième révision budgétaire du conseil d’administration de Paris 2024, a été fixé à 4,397 Md€ (+ 17 M€ / + 0,38 % d’évolution), le 11/12/2023.
    • Le budget du COJOP Paris 2024 est financé à 96 % par le secteur privé (pour 171 M€ d’argent public, selon la révision de décembre 2022).

Les partenaires domestiques des JOP, au 20/12/2023 - ©  Paris 2024

Billetterie

8,4 millions de billets vendus, dont 7,6 millions pour les JO

  • 7,6 millions de billets pour les Jeux Olympiques ont été vendus à ce jour. « C’est sans précédent, selon les experts du CIO. Jamais autant de billets n’ont été vendus aussi vite et autant en amont », affirme le président du COJOP.
  • 10 millions de billets seront commercialisés au total pour les prochains Jeux Olympiques (dont 8 millions au profit du grand public). « Il reste des opportunités à saisir », rappelle Tony Estanguet, notamment pour les matches de football (places à partir de 50 euros), les sept stades mobilisés n’ayant pas encore fait le plein. 
  • « On s’attend à une plus grande demande pour le football une fois que le tirage au sort des tournois olympiques aura été effectué (le 20/03/2024) », indique le dirigeant.
    • Les rencontres olympiques de rugby à 7 et de football débuteront dès le 24/07, avant la cérémonie d’ouverture du vendredi 26/07/2024.

830 000 billets vendus pour les Jeux Paralympiques

  • Lancée le 09/10/2023, la plateforme de billets dédiée aux Jeux Paralympiques a vendu 830 000 places à ce jour (sur 2,8 millions de billets disponibles), « une première base solide, qui va accompagner le cycle de vente de la billetterie », selon Tony Estanguet, qui rappelle « qu’en général, 40 % des ventes pour les Jeux Paralympiques sont effectuées après le début des Jeux Olympiques. Il y a encore un défi en termes de médiatisation des Paralympiques. »
  • Au total, la billetterie des JOP et le programme des hospitalités confié à l’agence américaine On Location doivent générer 1,423 Md€, soit 32 % du budget du COJOP. 
  • Le reste du budget est principalement apporté par le CIO (droits TV, programme de partenaires TOP), qui adresse 1,238 Md€ au comité, soit 28 % de son budget.

Paris 2024 : le budget pluriannuel issu de la révision de décembre 2022


Note : Informations au 12/12/2022
Source(s) : Paris 2024

Sécurité

70 % des effectifs recrutés, un troisième et dernier appel d’offres lancé

  • « Nous avons couvert contractuellement 70 % de nos besoins en matière de sécurité », déclare Tony Estanguet. 47 entreprises de sécurité privée sont ainsi mobilisées, avant les résultats du troisième et dernier appel d’offres lancé par le COJOP pour attribuer les 30 % de lots restants (résultats durant le premier trimestre 2024).
  • « On connaît avec beaucoup de précision, site par site, jour par jour, le dispositif de sécurité déployé avec l'État. On s’assure d’un dispositif absolument sans précédent. 45 000 représentants des forces de l’ordre vont être déployés », ajoute le dirigeant. 

Transports publics et circulation

« Nous serons prêts » (T. Estanguet)

  • « Depuis 2 ans, nous sommes entrés dans le détail de chacune des 878 compétitions, jour par jour : le nombre de spectateurs, les durées entre les sessions, les flux, etc. Le CIO a récemment dit qu’il y avait une fiabilité remarquable dans notre dispositif de transport. Avec l'État, les acteurs publics, la région Île-de-France et tous les opérateurs, nous serons prêts pour les Jeux sur le plan des transports », affirme Tony Estanguet. 

« On ne peut pas organiser des Jeux au cœur de Paris sans impact »

  • « On souhaite que les gens puissent profiter de ces Jeux. Il y aura forcément quelques impacts et quelques nuisances. On ne peut pas organiser des Jeux au cœur de Paris sans avoir d’impact. Nous allons essayer de minimiser les impacts au niveau de la circulation, en partenariat avec les différentes parties prenantes », indique le président de Paris 2024.
  • « Concernant les gens qui travaillent à Paris, le principe de base est de maintenir l’activité économique. On ne souhaite pas la limiter. Ce n’est pas l’ensemble de la ville qui est bloquée, mais quelques périmètres autour des sites de compétition. L’activité normale continue. Des dérogations sont prévues afin de permettre à chacun de faire ce qu’il a à faire. On ne veut pas que les gens restent chez eux. Le but est justement de s’organiser pour assurer une certaine fluidité en ayant un minimum de contraintes. Cela nécessite d’anticiper au maximum », précise Étienne Thobois Directeur général @ COJO Paris 2024
    • ESCP Europe (1990 - 1994)
    , directeur général du COJOP.

Marchés

2,3 Md€ de marchés attribués, 2 200 entreprises impliquées

  • 85 % des marchés sous la responsabilité du comité d’organisation ont été attribués, représentant 2,3 Md€.
  • « Cela nous permet de bénéficier d’une visibilité précise du coût de l’organisation des Jeux. On connaît nos prestataires, nos fournisseurs et les tarifs. Cela représente 2 200 entreprises, dont 80 % sont françaises, les trois quarts étant des TPE Très petites entreprises : entreprises françaises ayant moins de 10 salariés et un chiffre d’affaires annuel ou un bilan total inférieur à 2 millions d’euros. -PME Petites et moyennes entreprises. Moins de 250 salariés et un chiffre d’affaires annuel n’excédant pas 50 millions d’euros. . Nous engageons un système économique très large », ajoute Tony Estanguet.

• 10 et 15/01 : présentation des premiers porteurs de la flamme, les collectifs puis les porteurs individuels ;

• 16/01 : présentation des tenues des athlètes français du Coq Sportif, imaginées par Stéphane Ashpool ;

• 31/01 : tirage au sort de 2 000 dossards pour participer au Marathon pour tous parrainé par Orange Secteur d’activité : télécommunications Création : 1994 (rachat par France Télécom en 2000) Siège opérationnel : Arcueil (France) Zone d’activité : 26 pays en Europe, en Afrique et au… (plus de 400 000 demandes de dossards) ;

• Février : dévoilement des médailles conçues par Chaumet ;

• Février : début des épreuves test (« test-events ») de 2024

• 01/03 : remise des clés du Village olympique ;

• Mars : dévoilement des affiches commerciales des Jeux ;

• 14/03 : « forum Paris 2024 » pour réunir l’ensemble de l'écosystème Terres de Jeux (4 400 entités) et « commencer à préparer l’après Jeux », selon Tony Estanguet ;

• 20/03 : tirage au sort, avec la FIFA, des tournois olympiques de football ;

• 23/03 : convention des volontaires (45 000) ;

• 02-06/04 : semaine olympique et paralympique : 

• 16/04 : allumage de la flamme à Olympie en Grèce ;

• 17/04 : J-100 avant les JO Jeux Olympiques  ;

• Avril - mai : ouverture de la plateforme de revente des billets

• 08/05 : arrivée de la flamme olympique à Marseille (Bouche-du-Rhône) à bord du trois-mâts Le Belem ;

• 20/05 : J-100 avant les Jeux Paralympiques ;

• 07/06 : départ du relais de la flamme dans les océans, de Brest (Finistère) vers les Antilles ;

• 21/06 : la Fête de la musique dédiée au sport dans le cadre de l’Olympiade culturelle ;

• 18/07 : ouverture du Village des athlètes ;

• 24/07 : premières rencontres de rugby à 7 et de football disputées dans le cadre des JO ;

• 26/07 : cérémonie d’ouverture sur la Seine ;

• 29/07 : ouverture du « Champion park », la fanzone gratuite installée sur l’esplanade du Trocadéro (Paris, XVIe arrondissement) ;

• 10/08 : le Marathon pour tous ;

• 11/08 : cérémonie de clôture des JO au Stade de France de Saint-Denis ;

• 25/08 : arrivée de la flamme paralympique à Calais (Pas-de-Calais) ;

• 28/08 : cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques sur la place de la Concorde (Paris, VIIIe) ;

• 08/09 : cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques.

Compétitions de surf à Tahiti : le cas de la tour des juges

« Nous respectons la décision qui a été prise localement et nous continuons à la soutenir » (T. Estanguet)

  • Alors qu’une solution avait été trouvée le 10/12/2023 par les parties prenantes locales de Polynésie française, la Fédération mondiale de surf (ISA) et le COJOP afin de reprendre les travaux de construction de la tour des juges et des médias pour les compétitions de surf des JO organisées à Teahupo’o, l’ISA a indiqué « ne plus soutenir la construction de la nouvelle tour des juges en aluminium à Tahiti », le 19/12/2023.
  • La Fédération internationale propose que la compétition se déroule sans qu’une nouvelle tour en aluminium - visant à remplacer la tour en bois érigée en 2008- ne soit construite. L’instance propose d'étudier « la faisabilité de juger la compétition uniquement grâce aux images issues du dispositif de captation piloté par OBS pour « Olympic Broadcasting Services », filiale du Comité International Olympique (CIO)  la terre, la mer et via des caméras drone. »
    • En raison des conditions météorologiques variables et d’une limitation opérationnelle et technique, « une couverture en direct basée uniquement sur des drones offrirait une transmission incomplète, qui ne serait pas suffisante pour les juges », indique le COJOP le 20/12/2023.
  • « C’est une option que l’on avait écartée dès le début pour des raisons de télédiffusion. Il n’est pas faisable de diffuser dans ces conditions des compétitions de surf. Sans tour, les juges seraient installés sur la plage, à 750 mètres de la vague, et suivraient l’action sur des écrans. Un vrai défi en termes d’équité sportive. La tour est aussi un dispositif de sécurité pour les athlètes », explique Tony Estanguet. 

L'ancienne tour en bois des juges des épreuves de surf installée à Teahupo'o, Tahiti - ©  D.R.

  • Moetai Brotherson, président de la Polynésie française, expliquait avoir obtenu le soutien « unanime de tous les maires, de la Fédération mondiale de surf et même des associations, à part une (Vai ara o Teahupoo), et d’un surfeur (le local Lorenzo Avvenenti) qui pense représenter la communauté des surfeurs », le 10/12/2023.
    • La construction de la tour avait été suspendue par une décision de Moetai Brotherson survenue après que des coraux du lagon ont été brisés à l’occasion des tests techniques réalisés le 01/12/2023 (une barge prévue pour les travaux avait percuté un récif de corail au moment de rejoindre l’emplacement de la tour). Un test « mal préparé », selon Amélie Oudéa-Castéra Ministre @ Ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques (MSJOP)
      • ENA (2002-2004) Administration publique • ESSEC Business School (1999-2001) Master of Business…
      , ministre des Sports et des JOP, qui avait affirmé à l’AFP qu’il n’y aurait « pas de plan B » pour les épreuves de surf des JO, le 07/12/2023.
    • Les sites de La Torche (Finistère) et Lacanau (Gironde), anciens candidats à l’accueil des épreuves de surf des Jeux, avaient manifesté leur intérêt pour récupérer l’organisation de telles épreuves, le 06/12/2023.
  • « Je rappelle que c’est la Polynésie française qui s’est portée candidate pour l’accueil des compétitions. On doit se mettre à leur service. Nous respectons la décision qui a été prise localement et nous continuons à la soutenir. La logique n’est pas de passer en force. L’objectif est de trouver un consensus. Notre rôle est de soutenir la décision prise localement, une décision très démocratique. Le CIO et nous-mêmes sommes en première ligne pour organiser les Jeux. Aucune solution alternative n’existe et n’a été expertisé », selon Tony Estanguet.

Tony Estanguet


• Triple champion olympique de canoë monoplace slalom (C1) :
- Sydney 2000
- Athènes 2004
- Londres 2012
• Officier de la Légion d’Honneur (01/01/2013)

Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Comité de candidature de Paris 2024
Coprésident

Fiche n° 19974, créée le 07/11/2016 à 15:22 - MàJ le 10/04/2024 à 10:14

Partenaires des Jeux Olympiques et Paralympique de Paris 2024

Événement : 33e édition de la compétition mondiale multisports
Dates :
• Jeux Olympiques du 26/07 au 11/08/2024
• Jeux Paralympiques du 28/08 au 08/09/2024
Date d’attribution : 13/09/2017, à Lima (Pérou)
Organisateurs : COJO Paris 2024, CIO

Siège du COJO Paris 2024 : 46 rue Proudhon, 93210 Saint-Denis
Disciplines : 28 sports (plus quatre sports additionnels)
Budget : 4,38 milliards d’euros
Sponsoring : 1,226 Md€
Licences : 130 M€

Partenaires premium (entre 100 et 150 M€ par partenaire) :
BPCE (FRA, banque)
• EDF (FRA, électricité)
• Orange (FRA, télécommunications)
Sanofi (FRA, laboratoire pharmaceutique)
Carrefour (FRA, grande distribution)
LVMH (FRA, luxe)
Accor (FRA, hôtellerie), partenaire premium depuis novembre 2023 après avoir signé en tant partenaire officiel en novembre 2021

Partenaires officiels (entre 15 et 20 M€ par partenaire) :
• FDJ (FRA, loterie et paris sportifs)
• Le Coq Sportif (FRA, équipementier)
• Cisco (USA, technologies internet)
• PwC France (FRA, audit et conseil)
Decathlon (FRA, équipements sportifs)
Danone (FRA, agroalimentaire)
CMA CGM (FRA, armateur)
ArcelorMittal (LUX, sidérurgie)
Groupe ADP (FRA, aménagement aéroportuaire)
• GL Events (FRA, événementiel)
La Caisse des Dépôts (FRA, institution financière publique)
Air France (FRA, compagnie aérienne)
Île-de-France Mobilités (FRA, transports)

Supporteurs officiels :
DXC Technology (USA, conseil et services IT)
• Sodexo Live ! (FRA, restauration)
• Optic 2000 (FRA, opticien)
• Randstad France (FRA, RH)
Salesforce (USA, logiciels CRM)
• Enedis (FRA, électricité)
OnePlan (GBR, cartographie 3D)
• Egis
(FRA, ingénierie)
Ottobock (ALL, prothèses)
• Myrtha Pools (ITA, piscines)
• SCC France (GBR, informatique)
Airweave (JAP, literie)
• Fnac Darty (FRA, électroménager)
Loxam (FRA, location de matériels)
• RGS Events (AUS, mobilier)
Lyreco (FRA, bureautique)
La Poste (FRA, services postaux)
• Gymnova / Abéo (FRA, équipements de gymnastique)
Technogym (ITA, matériels de fitness)
SNCF (FRA, entreprise ferroviaire)
Re-uz (FRA, gobelets et contenants alimentaires)
• Saint-Gobain (FRA, matériaux de construction)
• Air Liquide (FRA, gaz industriels)
Viparis (FRA, événementiel)
Westfield (FRA, centres commerciaux)
Arena (EAU-GBR, installations événementielles)
SLX (GBR, éclairages)
Thermo Fisher Scientific (USA, contrôle anti-dopage)
ES Global (GBR, installations événementielles)
Mondo (ITA, équipements sportifs)
RATP (FRA, transports)
Vinci (FRA, BTP)
Tourtel Twist (FRA, boissons non alcoolisées)
Highfield France (ANG-FRA, bateaux semi-rigides)
Fitness Park (FRA, salles de sport)
Garden Gourmet (SUI, Nestlé, produits végétariens / vegan)
Syndicat des Eaux d’Île-de-France (SEDIF, service public d’eau potable)
MTD (NED, infrastructures temporaires pour l’eau)
Eviden (FRA, groupe Atos, cybersécurité)
Gerflor (FRA, revêtements de sols)
Miko (FRA, glaces, Unilever)
Hype (FRA, taxis)
Rapiscan Systems (USA, sécurité)
Doublet Wasserman Live (FRA-GBR, signalétique)
Terraillon (FRA, métrologie)
Crystal (FRA, événementiel)
Aquatique Show (FRA, événementiel)

Partenaires des propriétés signatures du COJOP

Relais de la flamme :
• Parrains officiels : Caisse d'Épargne - Banque Populaire (FRA, banques du groupe BPCE) et Coca-Cola France (USA-FRA, boissons)
• Partenaires officiels : Sanofi (FRA,
laboratoire pharmaceutique), Sephora (FRA, parfumeries, groupe LVMH) et Airbnb (USA, location de logements)
• Partenaires techniques : La Poste (FRA, services postaux), Visa (USA, solutions de paiement), CMA CGM (FRA, armateur) et ArcelorMittal (LUX, sidérurgie)

Marathon Pour Tous :
• Parrain officiel : Orange (FRA, télécoms)
• Partenaires techniques : Omega (SUI, horloger), Bridgestone (JAP, pneumatiques) et Fitness Park (FRA, salles de sport)

Partenaires mondiaux (partenaires Top du CIO) :
Coca-Cola (USA, boissons)
Mengniu (CHN, produits laitiers) conjoint avec Coca-Cola
Alibaba Group (CHN, e-commerce)
Allianz (ALL, assurances)
Bridgestone (JAP, pneumatiques)
Intel (USA, solutions informatiques)
Omega (SUI, horloger)
Panasonic (JAP, électronique)
Samsung (KOR, électronique)
Toyota (JAP, constructeur automobile)
Visa (USA, solutions de paiement)
• Airbnb (USA, location de logements)
• Atos (FRA, cybersécurité)
Deloitte (ANG, conseil)
Procter & Gamble (USA, hygiène et produits de beauté)
Ab InBev (BEL, bières) : positionnement de la marque Corona Cero


Catégorie : Événements


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 9000, créée le 06/08/2019 à 11:45 - MàJ le 20/06/2024 à 10:28

©  NEws Tank
Tony Estanguet, président du COJOP Paris 2024, le 20/12/2023 - ©  NEws Tank