Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Qatar 2022 : sièges désertés, brassard interdit, bière prohibée… la Coupe du monde des polémiques

News Tank Sport - Paris - Sélection n°271331 - Publié le 21/11/2022 à 19:15
- +
©  D.R.
Des supporters qataris qui quittent le stade durant le match d’ouverture Qatar - Équateur (0-2) - ©  D.R.

« Comme il est beau pour les gens de mettre de côté ce qui les divise pour célébrer leur diversité et ce qui les rassemble en même temps », déclare le cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, émir du Qatar, lors de la cérémonie d’ouverture de la XXIIe Coupe du monde à l’Al Bayt Stadium de Doha (QAT) le 20/11/2022.

Le dirigeant qatari, qui se réjouit de voir la compétition enfin débuter, près de 12 ans après en avoir obtenu l’organisation le 02/12/2010, espère profiter à plein de ce qui doit constituer pour l'émirat le point d’orgue du déploiement de sa stratégie de soft power.

Situation des travailleurs migrants sur les chantiers, droits des minorités sexuelles, impact environnemental de la construction des infrastructures : les controverses ne manquaient déjà pas à l’approche du coup d’envoi de l'événement. Dans son rôle d’organisateur, Gianni Infantino President / Président @ FIFA • Member / Membre @ International Olympic Committee (IOC / CIO)
• Nationalités : italienne et suisse • Avant de rejoindre l’UEFA, il a travaillé comme secrétaire…
, président de la FIFA Fédération Internationale de Football Association , se mobilise pour éteindre les polémiques afin que place soit enfin faite au football.

Bien au contraire, le démarrage du Mondial a ouvert la voie à de nouvelles critiques, à commencer par celle qui remet en cause l’engouement de la population locale pour le football. De nombreux supporters qataris ont en effet déserté le stade dès la mi-temps du match d’ouverture, probablement déçus du spectacle offert par l'équipe nationale, menée 0-2 après seulement 31 minutes de jeu (score final). Au coup d’envoi de Sénégal - Pays-Bas (0-2, groupe A), troisième match de l'épreuve seulement, un grand nombre de sièges vides étaient visibles malgré la qualité de l’affiche.

En amont du match Angleterre - Iran (6-2, groupe B), c’est l’annonce du renoncement de sept sélections européennes à faire porter à leurs capitaines un brassard inclusif « One Love » (en guise de soutien aux minorités LBGTQ+) sous peine de sanctions sportives de la FIFA à leur égard qui a alimenté les discussions. Trois jours plus tôt, on ne parlait que du revirement des autorités qataris sur la vente d’alcool, annoncée interdite aux abords des stades contrairement à ce qui avait été convenu au départ.

Retour à cette occasion sur quelques articles consacrés par News Tank à cette Coupe du monde pas comme les autres.


©  D.R.
Des supporters qataris qui quittent le stade durant le match d’ouverture Qatar - Équateur (0-2) - ©  D.R.