« La Fondation A. Milliat, 1ère pierre de notre soutien au sport féminin » (P. Ibry, Banque Palatine)

News Tank Sport - Paris - Interview n°223433 - Publié le 12/07/2021 à 16:30
- +
©  D.R.
Patrick Ibry, directeur général délégué de la Banque Palatine - ©  D.R.

« La Fondation Alice Milliat est une première pierre dans notre soutien au sport féminin », déclare Patrick Ibry, directeur général délégué de la Banque Palatine, à News Tank, le 06/07/2021

« Partenaire des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, la Banque Palatine renforce son engagement dans le sport en devenant le premier mécène de la Fondation Alice Milliat, sous égide de la Fondation du Sport Français », annonce la filiale (à 100 %) du Groupe BPCE Activité : groupe bancaire Création : 2009 avec la fusion des réseaux Banques Populaires et Caisses d’Epargne Président du directoire : Laurent Mignon Filiale : Natixis Clients (2017) : 31… le 08/07/2021.

« Au travers d’une convention de mécénat pluriannuelle, la Banque Palatine s’engage à accompagner le développement des actions de la Fondation Alice Milliat, dont le but est de contribuer à la reconnaissance de la place des femmes dans le sport et celle des sportives dans les médias sur la scène nationale et internationale », ajoute-t-elle.

« Nous avons des idées pour mettre en valeur le sport féminin en allant vers des disciplines pas forcément très médiatisées, où les femmes brillent. Je pense particulièrement au pentathlon moderne avec Elodie Clouvel qui est dans notre équipe. On se veut pluridisciplinaire et on veut aller là où les gens ne vont pas naturellement pour faire des découvertes. Nous sommes vraiment à l’affut de tout pour mettre en avant la défense, la connaissance et la mise en valeur du sport féminin. Il faut savoir improviser, être habile, agile sans prévoir tout, tout de suite », affirme Patrick Ibry, qui répond aux questions de News Tank.


« Notre fil conducteur est le sport féminin et nous allons y greffer crescendo de nouvelles initiatives » (P. Ibry, Banque Palatine)

Quels sont vos premiers engagements, vos premières réalisations dans ce chemin qui nous emmène vers Paris 2024 ?

« Ce qu’il y a d’intéressant dans ce partenariat c’est que nous avons le temps pour nous. Nous avons le temps de préparer des athlètes. Notre fil conducteur est le sport féminin et nous allons y greffer crescendo de nouvelles initiatives.

Nous voulons également nous faire surprendre »

Nous voulons également nous faire surprendre. Parmi les prochains rendez-vous, il y a la célébration du centenaire de la Fédération Internationale Sportive Féminine créée par Alice Milliat, qui se déroulera à Nantes (Loire-Atlantique). Il y a aussi le festival du film féminin à Nice (Alpes-Maritimes). Il y aura également un tournoi de rugby féminin dans la région parisienne.

Nous avons d’autres idées pour mettre en valeur le sport féminin en allant vers des disciplines pas forcément très médiatisées, où les femmes brillent. Je pense particulièrement au pentathlon moderne avec Elodie Clouvel qui est dans notre équipe. On se veut pluridisciplinaire et on veut aller là où les gens ne vont pas naturellement pour faire des découvertes. Nous sommes vraiment à l’affut de tout pour mettre en avant la défense, la connaissance et la mise en valeur du sport féminin. Il faut savoir improviser, être habile, agile sans prévoir tout, tout de suite. »

Elodie Clouvel - ©  D.R.

Combien y-a-t-il d’athlètes dans votre team ?

Nous soutenons 4 athlètes, 2 hommes et 2 femmes avec une répartition paritaire entre valides et handisports »

« Nous avons quatre athlètes, deux hommes, deux femmes avec une répartition paritaire entre valides et handisports. Ils sont représentatifs des quatre grands secteurs de France. On a la chance de disposer, avec Elodie Clouvel, d’une championne qui performe dans un sport historiquement très masculin.

On a pris aussi un contre-pied total avec un très jeune golfeur, Nicolas Muller, qui vient de rentrer dans le ranking mondial à 19 ans et qui n’est pas encore professionnel. C’est un vrai pari sur le long terme. »

• Au-delà de son partenariat avec la Fondation Alice Milliat, la Banque Palatine soutient quatre athlètes dans leur pratique sportive :

- Elodie Clouvel, vice-championne olympique de pentathlon moderne aux Jeux Olympiques de Rio (Brésil) en 2016;
- Gaëlle Edon, athlète handisport, spécialiste du tir ;
- Camille Jaguelin, athlète handisport également, spécialiste du para-dressage ;
- Nicolas Muller, golfeur.

Comment se manifeste votre soutien ?

« On travaille beaucoup sur ce sujet avec Thierry Martinez (directeur du Programme Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 au sein du Groupe BPCE). Ayant été en sport-étude en tant qu’ancien handballeur, je connais les problèmes auxquels font face les sportifs et surtout les plus jeunes qui rêvent d’être professionnels.

Des entités comme la nôtre, au sein de la BPCE, doivent pouvoir proposer un reclassement professionnel »

Dans cet ensemble, seul 1 à 2 % vont arriver au sommet. Et plus on monte, si on n’a pas la chance d’être élu, plus la reconversion est compliquée car le champion aura passé beaucoup de son temps dans sa pratique. C’est là que des entités comme la nôtre, au sein de la BPCE, doivent pouvoir proposer un reclassement professionnel. Car une blessure peut arriver et tout gâcher.

Toutes ces personnes méritent le respect car ils ont consacré peut-être les meilleures années de leur vie pour représenter une équipe, un pays. Nous y travaillons. Pour les champions en reconversion nous allons vers le mécénat de compétence pour aider les sportifs à travailler, à se former, à intervenir. Notre entreprise de 1 000 personnes, à taille humaine, a tout pour offrir ces opportunités afin de mettre en osmose ces champions, qui ont fait beaucoup de sacrifices, avec le tissu économique. »

Patrick Ibry, directeur général délégué de la Banque Palatine, à News Tank, le 06/07/2021

« Le sport est un moyen pour les femmes de prendre leur indépendance et de fortifier leur état d’esprit » (C. Jacglin, Banque Palatine)

Christine Jacglin, directrice générale de la Banque Palatine - ©  BPCE
• « Quand je suis arrivée il y a 18 mois (à la Banque Palatine), Patrick Igly était en charge des projets sponsoring et mécénat des Jeux Olympiques et je lui ai demandé comment, dans le cadre de ce partenariat, la Banque Palatine pouvait soutenir le sport féminin.

• Car le sport est un moyen pour les femmes de prendre leur indépendance et de fortifier leur état d’esprit. Nous avons besoin, dans les entreprises, des femmes solides qui ont envie, qui ont la gagne. Avec ses équipes et avec l’appui de Thierry Martinez, il est revenu vers moi il y a quelques mois avec cette belle idée du soutien de la Fondation Alice Milliat.

• J’ai été séduite par cette idée et j’ai complètement découvert la personnalité d’Alice Milliat alors que c’est une femme de premier plan qui a eu tout autant de mérite que Pierre de Coubertin. »

« Notre banque, dans son management, est très proche de la parité »

• « Notre banque, dans son management, est très proche de la parité. Notre comité de direction et notre conseil d’administration sont paritaires. Notre particularité est d’avoir deux femmes à la tête de ces deux comités.

• Notre souhait serait de travailler sur le rugby féminin tout en sachant que la FFR est en lien avec un autre organisme financier. Ce sport, issu du monde scolaire, brasse une belle population issue de la diversité, point important dans notre réflexion. »

Christine Jacglin, directrice générale de la Banque Palatine, à News Tank, le 06/07/2021

Groupe BPCE (BPCE)

Activité : groupe bancaire
Création : 2009 avec la fusion des réseaux Banques Populaires et Caisses d’Epargne
Président du directoire : Laurent Mignon
Filiale : Natixis
Clients (2017) : 31 millions
Employés (2019) : 105 000 salariés
Agences (2018) : 7 800 et 9 millions de sociétaires en France
Chiffre d’affaires (2019) : 24,305 Md€
Résultat brut d’exploitation (2019) : 6,722 Md€
Résultat net (2019) : 3,030 Md€


Sponsoring sportif  :
Via Groupe BPCE
Paris 2024 : partenaire premium
CNOSF, depuis 2010

Via Banque Populaire
• Voile : Team Banque Populaire avec les skipper Armel Le Cléac’h (Ultim) et Clarisse Crémer (IMOCA) jusqu’en 2024
Fédération française de voile (depuis 1989), Fédération française de surf (deouis 2020)

Via Caisse d’Epargne
• Fédération française de basketball : partenaire officiel, sponsor dos de maillot et short face avant, 2014-2021
• Fédération française de handball : Partenaire majeur jusqu’en 2024
• Fédération française de ski : partenaire officiel

Via Natixis
• Rugby : Racing 92 (Top 14), parrain officiel depuis 2007


Catégorie : Sponsors & Annonceurs
Entité(s) affiliée(s) : Caisse d'Épargne


Adresse du siège


Comptabilité Fournisseur
50 avenue Pierre Mendès France
75201 Paris Cedex 13 France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 952, créée le 06/02/2014 à 18:33 - MàJ le 16/10/2020 à 14:56


©  D.R.
Patrick Ibry, directeur général délégué de la Banque Palatine - ©  D.R.