ExclusifCovid-19 : contribution de l’UNFP pour « dessiner l’avenir du foot français avec audace et créativité »

News Tank Sport - Paris - Tribune n°209946 - Publié le 02/03/2021 à 11:00
- +
©  D.R.
UNFP - ©  D.R.

« La crise que traverse le football professionnel français est profonde. Notre urgence est d’en sortir. Notre exigence : s’en servir. Face au réel besoin d’évolution, cette crise nous donne l’opportunité de transformer notre modèle », écrivent Philippe Piat Coprésident @ UNFP • Vice-président @ Ligue de Football Professionnel (LFP) • Président @ Fédération Internationale des Footballeurs Professionnels (FIFPro)
et Sylvain Kastendeuch Membre du conseil d’administration @ Ligue de Football Professionnel (LFP) • Co-président @ UNFP
• Ancien défenseur (FC Metz, Red Star, FC Metz, AS Saint-Étienne, Toulouse FC et FC Metz) de 1982 …
, coprésidents de l’UNFP Union Nationale des Footballeurs Professionnels , dans une tribune pour News Tank intitulée « L’UNFP se dit prête à soutenir le renouveau du football français avec ses convictions et une vraie contribution », le 02/03/2021.

« Certains martèlent que nous sommes au bord du précipice. Nous préférons dire que nous nous trouvons à un carrefour. Il y a un chemin qui, pas à pas, avec des idées, de l’audace et de la créativité, pourrait faire entrer le football professionnel dans son époque », ajoutent-ils, bien décidés à « dessiner l’avenir avec audace et créativité. »

Moderniser le format des championnats professionnels, créer une élite plus compétitive, rapprocher joueurs et supporters, limiter les effectifs, réguler les masses salariales, considérer que le trading de joueurs n’est pas un système viable dans la durée, envisager la prolongation de trois à cinq ans du premier contrat pro, intégrer un accompagnement professionnel aux projets de formation, permettre la création d’une filiale commerciale au sein de la LFP Ligue de Football Professionnel, association qui gère les compétitions professionnelles françaises (Ligue 1 Uber Eats, Ligue 2 BKT) , offrir aux nouvelles générations de nouvelles manières de vivre le football, inventer des modes de diffusion inédits, impliquer les joueurs au niveau social, autant de pistes et d’idées que l’UNFP met aujourd’hui sur la table dans cette tribune publiée en exclusivité par News Tank, autant de mesures qui peuvent bénéficier « de la puissance et de l’influence économiques, sportives et sociétales des footballeurs, ainsi que de leur valeur collective », souligne le syndicat des footballeurs professionnels.

« Parce que la crise qui fragilise le football français nous donne aussi l’occasion de le réinventer, le moment du changement est arrivé », assurent Philippe Piat et Sylvain Kastendeuch.


« Nous avons l’envie et l’ambition de porter le football vers une nouvelle dimension » (P. Piat et S. Kastendeuch, UNFP Union Nationale des Footballeurs Professionnels )

Avec l'UNFP Union Nationale des Footballeurs Professionnels , les footballeurs peuvent être les moteurs de grandes réformes, à condition de retrouver du dialogue entre tous les acteurs.

UNFP : Sylvain Kastendeuch et Philippe Piat, coprésidents - ©  UNFP
Les joueurs doivent être des artisans de la reconstruction. Nous rejoignons la position du président de la LFP Ligue de Football Professionnel, association qui gère les compétitions professionnelles françaises (Ligue 1 Uber Eats, Ligue 2 BKT) Vincent Labrune Administrateur @ Ligue de Football Professionnel (LFP) • Vice-président @ MOMA Group • Président @ Ligue de Football Professionnel (LFP)
 : le football ne peut plus évoluer sans eux. Ils doivent être des moteurs à part entière de la mécanique du changement. Et tous les rouages doivent se coordonner, les voix se mettre au diapason. Sans unité, rien n’est possible.

Au lieu d’ouvrir des perspectives d’avenir, les positionnements en faveur d’intérêts particuliers les appauvrissent. Au lieu d’animer et de légitimer le débat, les divisions internes l’essoufflent et le décrédibilisent. Dépassons cette perte de cohérence et de confiance générale. Les enjeux présents demandent de nouveaux équilibres. Alors que la capacité de tous les acteurs à dialoguer est mise au défi, l’UNFP Union Nationale des Footballeurs Professionnels est sûre de ses forces, prête à initier de vraies réformes, à jouer son rôle pour faire passer un cap au sport le plus populaire.

Nombre d'équipes, programmation des matches, playoffs et maintien du système pyramidal au mérite sportif : moderniser les Championnats en protégeant leur tradition.

Nous sommes prêts à initier de grandes réformes, à les accompagner »

Nous sommes convaincus que ce chantier demande de repenser nos structures, de réinventer nos formules et de revoir notre manière de créer de la valeur bénéfique à notre football. L’UNFP Union Nationale des Footballeurs Professionnels n’est pas seulement favorable à de grandes réformes : nous sommes prêts à les initier, à les accompagner, à les soutenir avec notre expertise et avec notre vision. Elle repose d’abord sur l’ambition partagée de renforcer l’attrait et l’intérêt de nos championnats, tant sur le plan économique que sur le plan sportif. Repensons le format d’une compétition qui ne déchaîne plus assez les passions. Nombre d’équipes, horaires des rendez-vous, scénarios de fin de saison avec des barrages ou des playoffs : nous devons moderniser nos championnats, susciter de nouveaux rendez-vous avec les fans et faire durer le show en prolongeant le sentiment d’incertitude sportive. 

Nous devons bâtir une élite plus compétitive, sélective et palpitante »

Nous devons bâtir une élite plus compétitive, sélective et palpitante. Mais pas pour une ligue fermée, un inaccessible cercle réservé aux poids lourds du football. Nous sommes convaincus que notre héritage, l’organisation pyramidale et sa part belle accordée au mérite avec la porosité de nos championnats, compose aussi ce qui captive le public, ce qui suscite l’émotion tout au long d’une saison. Il faut laisser une place à la fierté et aux rêves, aux peurs et aux frustrations régénératives, aux grandes victoires et aux belles histoires. 

Des interactions et des contenus médias inédits pour conquérir de nouveaux publics.

Il faut créer de nouveaux temps de rencontres entre fans et joueurs »

Inventons d’abord une nouvelle forme de proximité entre les footballeurs et les fans, entre les clubs et les médias. Pour vibrer avec eux, les fans doivent se sentir proches de leurs équipes et de leurs joueurs préférés. Il faut créer de nouveaux temps de rencontres et de nouvelles interactions, inventer des contenus inédits pour augmenter la fréquence et rehausser la qualité du lien avec le public. L’UNFP proposera ses axes de réflexion pour rajeunir la façon de consommer le football grâce à la conception de ces nouveaux contenus.

Limiter les effectifs, structurer la masse salariale et rééquilibrer le trading pour une régulation du système.

Revenir à un nombre de joueurs qui permet à chacun de s’épanouir »

Il faut également retrouver des vestiaires à échelle humaine. Cela passe principalement par la limitation des effectifs. Il faut s’éloigner des dérives que l’on constate aujourd’hui dans certains clubs et revenir à un nombre de joueurs qui permet à chacun de s’épanouir et de trouver sa place dans le projet du club. C’est la clé d’une gestion sportive efficace. Autant que l’aspect tactique si ce n’est plus, un coach doit gérer des humeurs et des doutes, des besoins et des désirs. Il doit aider à harmoniser les ambitions personnelles et éviter les mises à l’écart : cela demande du temps et de l’énergie à consacrer à chaque joueur. Quasiment 90 % des compétitions sont jouées avec les 16 mêmes athlètes. Bien sûr, un complément d’effectif est nécessaire, mais il faut rester dans les limites du raisonnable.

Nous sommes pour la régulation intelligente et adaptée des masses salariales »

Réinsuffler, partout, un certain sens de la mesure est devenu une priorité. L’économie du football est fragilisée par la folie des chiffres et la dynamique de surenchères. Nous sommes pour la régulation intelligente et adaptée des masses salariales, et pour l’encadrement d’un système qui, notamment sur le montant des transferts, est devenu déconnecté des réalités. Nous devons sortir d’une logique du court-terme qui nuit à l’équilibre comme à l’image du football professionnel. Celle qui pousse des clubs à dépenser toutes leurs ressources en transferts, et à réaliser la moindre plus-value grâce au trading de joueurs de plus en plus jeunes. Alors que la dépendance au trading est une de ses plus grandes menaces, le football français doit se concentrer sur la diversification de ses revenus.

Miser sur la formation : favoriser l'éclosion des jeunes talents, sécuriser l’investissement des clubs, dynamiser le volet éducatif et créer un nouvel accompagnement pédagogique.

Le trading a été transformé en pure stratégie financière »

Le trading devrait être un moyen d’ajustement sportif d’une équipe, alors qu’il a été transformé en pure stratégie financière : cela ne peut être un système viable dans la durée. Il a montré ses limites éthiques et même sportives. Il représente un risque pour l’économie du football. Nous avons sans doute les meilleurs joueurs du monde, nous dispensons la meilleure formation au monde… Recentrons-nous sur ce fleuron du foot français. Ne cédons pas nos jeunes espoirs avant de les avoir accompagnés jusqu’à la maturité ; aidons-les à s’épanouir, donnons-leur du temps de jeu et le temps d’apprendre.

"Nous dispensons la meilleure formation au monde…" - ©  UNFP

Nous ne sommes pas défavorables à l’allongement à cinq ans du premier contrat pro »

Certains grands clubs demandent un assouplissement de la législation française sur ce sujet, jugée pénalisante, avec l’allongement à cinq ans du premier contrat professionnel. Pour protéger les joueurs mineurs, il est aujourd’hui limité à trois ans. Nous ne sommes pas défavorables à cette évolution, l’UNFP perçoit bien les enjeux qui entourent ce besoin identifié, mais ce changement devra être bâti avec précaution, afin que l’objectif poursuivi ne soit pas détourné, dans les faits.

Il ne pourra y avoir d’avancée sans dialogue social »

Ainsi, les partenaires sociaux devront jouer un rôle actif. Ils sont les plus à même d’aider à trouver un nouvel équilibre en prenant en compte le cadre juridique existant, et d’adapter les contraintes générales à tous les cas particuliers. Il ne pourra y avoir d’avancée sans dialogue social. L’UNFP est ouverte à la prolongation du premier contrat professionnel si elle correspond à un vrai projet sportif et formateur au long cours. Elle doit permettre de faire éclore des personnalités et des talents, sur le terrain comme à l’extérieur. Si cette mesure peut aider les joueurs à être mieux exposés, et qu’elle peut ainsi contribuer à valoriser notre championnat : alors oui. Mais si elle a pour seule vocation de créer une spéculation en vue de transferts potentiels, non.

Non au détournement du label de formation made in France »

Il est inenvisageable de faciliter et de favoriser le trading des jeunes joueurs en détournant, à des fins exclusivement financières, le label de formation made in France. Il y a un chemin à construire, en bonne intelligence pour que les clubs puissent logiquement compter davantage sur les jeunes qu’ils ont formés. Il doit certes tenir compte des enjeux économiques et des investissements des clubs, mais aussi des ambitions, des intérêts sportifs et de l’épanouissement des jeunes joueurs.

Le projet de formation d’un jeune joueur professionnel ne peut plus se passer d’un véritable accompagnement pédagogique »

Misons aussi sur nos propres ressources et offrons à la nouvelle génération de joueurs une formation absolue et digne de ce nom : une expérience du terrain, mais aussi une véritable éducation, un accompagnement pédagogique qui leur apportera confiance, stabilité et sécurité pendant leur carrière, et après. L’UNFP souhaite particulièrement mettre l’accent sur le volet éducatif : un projet de formation d’un jeune joueur professionnel ne peut plus se passer d’un véritable accompagnement pédagogique. Pour nous, cette obligation de suivi est essentielle. Nous proposons même d’aller plus loin en guidant nos jeunes vers des études supérieures diplômantes dès leur entrée sur le marché du travail. 

L’éducation, un des grands enjeux du football moderne »

Sur ce terrain, l’UNFP s’engage : parce que nous croyons que l’éducation est un des grands enjeux du football moderne, nous lancerons prochainement un programme complet de formation et d’accompagnement professionnel des joueurs. Les clubs et la société ont tout à gagner à avoir des jeunes mieux armés intellectuellement, capables de mettre leur maturité au profit de la vie de groupe, de leur carrière sportive et de l’après-carrière. 

UNFP - ©  D.R.

Pour de nouveaux leviers économiques, une société commerciale aux contributions protéiformes.

L’UNFP ne s’oppose pas à la création d’une filiale commerciale au sein de la LFP »

Nouveau format des compétitions, régulation du système, nouvelle forme de proximité, formation des jeunes : voilà des clés essentielles pour renforcer l’attractivité, la compétitivité et l’équilibre économique du football professionnel français. Nous sommes conscients que le développement de ses revenus doit aussi en faire partie. En ce sens, l’UNFP Union Nationale des Footballeurs Professionnels ne s’oppose pas à la création d’une filiale commerciale au sein de la LFP. Dans la mesure, toutefois, d’une gouvernance plus adaptée qui intégrerait la valorisation des principaux acteurs transformateurs à savoir, la Ligue, les clubs et les joueurs, avec les leviers économiques traditionnels et une modernité que le football doit aller chercher - des droits média aux nouveaux partenariats commerciaux, du nouveau positionnement des marques de nos championnats à la force de l’image collective des joueurs, de l’exploitation des data à des formats inédits de contenus créateurs de valeur grâce à l’interaction avec de nouveaux publics. Là encore, l’UNFP est centrale dans le développement de ces opportunités et a un rôle déterminant à jouer. 

Captiver les nouvelles générations en réinventant la manière de vivre et consommer le football, et favoriser l’arrivée de nouveaux investisseurs.

Captiver la nouvelle génération avec une autre manière de vivre le foot »

Il y a enfin un grand rendez-vous à prendre : créer de nouvelles rencontres entre notre football et toutes les catégories de fans. Il faut recréer du lien, de la surprise et de l’adhésion sur tous les terrains. Réussir à connecter des générations de fans avec l’émotion du football, et attirer, captiver la nouvelle génération avec une autre manière de vivre le foot. Plus immersive, plus intense, plus percutante. C’est toute une narration sportive qu’il faut réécrire pour cette jeunesse qui regarde moins les événements en direct qu’elle ne les vit, les commente et les fait vibrer en temps réel sur les réseaux sociaux.

D’autres formes de contenus sont à imaginer sur de nouveaux canaux »

D’autres formes de contenus, toujours plus immersives et inspirantes, sont à imaginer sur de nouveaux canaux. Un cercle vertueux : mettre en place des modes de diffusion inédits et dans l’ère du temps valorisera les acteurs et produits du football. Parce que l’UNFP interagit en confiance avec les footballeurs, ses adhérents, nous pouvons contribuer, avec les diffuseurs, à créer du contenu à valeur ajoutée. Tout cela ne peut qu’attirer de nouveaux acteurs et investisseurs. Ce sont eux qui, en « challengeant » et en concurrençant notre modèle, nous ouvrirons de nouvelles opportunités financières et culturelles.  

Le football doit être plus qu’une activité de divertissement : une force qui contribue à faire évoluer les mentalités, changer le monde, et qui prend tout son poids dans la société.

Les joueurs peuvent être un moteur du changement »

Derrière la dimension sportive et économique des joueurs, n’oublions pas pour autant leur dimension humaine, leur grande liberté, leur envie de s’impliquer toujours plus socialement. Ils peuvent être un moteur du changement. Misons sur ceux qui désirent contribuer à l’intérêt général, de s’engager au nom du collectif et de valeurs nobles. Ce sont eux qui font bouger les lignes et rêver le public. Nous avons aussi besoin d’un football inspirant, en phase avec les grands défis contemporains, un football qui n’a pas peur de prendre sa place et de jouer son rôle dans les évolutions de la société.

Ada Hegerberg (NOR) et Memphis Depay (NED), stars de l'Olympique Lyonnais et acteurs du mouvement sociétal "Positive Football" - ©  UNFP

C’est précisément ce que nous avons mis en application avec la création de notre mouvement Positive Football® et notre programme d’actions sociétales Players for Society®. Pour permettre au football de peser plus fortement sur les grands enjeux modernes, avec des joueurs en game-changers uniques, sur le terrain comme en dehors. 

L’UNFP prête à dialoguer et désireuse de partager ses convictions avec tous les acteurs de la réforme »

Le football pourrait être une puissance économique, sociale et politique incomparable et déterminante en France. Parce que la crise qui le fragilise nous donne aussi l’occasion de le réinventer, le moment du changement est arrivé. L’UNFP Union Nationale des Footballeurs Professionnels est prête à dialoguer et désireuse de partager ses convictions avec tous les acteurs de la réforme, pour apporter ses idées, sa vision, ses convictions, et aider à construire l’avenir. Nous avons l’envie et l’ambition de porter le football vers une nouvelle dimension. Nous avons pour cela une force inégalable : la connaissance et la confiance des principaux acteurs, les joueurs.

Philippe Piat et Sylvain Kastendeuch, coprésidents de l'UNFP Union Nationale des Footballeurs Professionnels , le 02/03/2021

UNFP

Union Nationale Des Footballeurs Professionnels
Création
 : 16/11/1961

Comité directeur 2020-2022 (élu le 09/11/2020)
• Présidents : Philippe Piat (depuis 1969), Sylvain Kastendeuch (depuis 2006)
• Vice-présidents d’honneur  : René Charrier et Jean-Jacques Amorfini

• Vice-présidents : Fabien Safanjon et David Terrier
• Secrétaire générale : Eugénie Le Sommer
• Secrétaire général-adjoint : Éric Marester
• Trésorier : David Terrier
• Trésorier-adjoint : Vincent Muratori
Membres :
- Yunis Abdelhamid
- Paul Baysse
- Jean-Alain Boumsong
- Kadidiatou Diani
- Léo Dubois
- Régis Gurtner
- Fethi Harek
- Maxime Le Marchand
- Brice Maubleu
- Valentin Rongier
- Lindsay Rose
- Romain Thomas
- Adrien Thomasson

Directeur de l’information et du digital : Stéphane Saint-Raymond
- 06 11 69 25 65
- presse@unfp.org


Catégorie : Syndicats Professionnels


Adresse du siège

5, rue des Colonnes
75002 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 1238, créée le 06/02/2014 à 18:33 - MàJ le 12/01/2021 à 11:27


©  D.R.
UNFP - ©  D.R.