e-Think Sport 2021 : « Celui qui a le pouvoir sportif est populaire partout » (Pascal Boniface, IRIS)

News Tank Sport - Paris - Actualité n°206502 - Publié le 27/01/2021 à 16:00
- +
©  News Tank
Pascal Boniface le 27/01/2021 - ©  News Tank

« La puissance douce (soft power), c’est une façon d’être populaire alors que la puissance dure crée des résistances, parfois même de la haine contre celui qui la possède. Celui qui a le pouvoir sportif est populaire partout. Le régime brésilien n’était pas populaire lorsque c’était un régime militaire, mais son équipe de football était populaire. Si l’on est battu par une superpuissance sportive, on est tout de même admiratif, alors que si l’on est vaincu par une superpuissance militaire, on va nourrir des ressentiments négatifs », déclare Pascal Boniface Fondateur et directeur @ Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) • Membre du Conseil National de l'Éthique @ Fédération Française de Football (FFF)
• Membre du jury du Prix…
, géopolitologue, fondateur et directeur de l’IRIS Institut de Relations Internationales et Stratégiques , lors de l’e-Think Sport 2021, le 27/01/2021.

« Qui connaissait le Qatar avant qu’il rachète le Paris Saint-Germain Activité : club de football professionnel français Bureaux administratifs : 53, avenue Emile Zola, 92100 Boulogne-Billancourt Top sponsors : • Nike (équipementier) : 20 M€ par an de 2014-15 … ou obtienne l’organisation de la Coupe du monde de football 2022 ? Pas grand monde. L’Arabie saoudite est critiquée sur bien des points et elle organise des compétitions sportives pour essayer de renvoyer une image positive de son pays parce que le sport fédère beaucoup plus que la géopolitique », affirme Pascal Boniface.

Cette keynote figurait au menu de la matinée « Instances » de l’e-Think Sport 2021, cinquième édition de l'événement annuel organisé habituellement en présentiel sur une journée par News Tank. e-Think Sport 2021 est programmé, pandémie oblige, par visioconférence sur quatre matinées consécutives, du mardi 26 au vendredi 29/01/2021.

Après les clubs le 26, puis les instances le 27/01/2021, chacune des deux demi-journées suivantes est consacrée à un autre domaine :
● Médias : jeudi 28/01/2021.
● Marketing : vendredi 29/01/2021.


e-Think Sport 2021 : pour accéder au programme et vous inscrire, cliquez ici ! 

e-Think Sport 2021 : le programme News Tank - ©  News Tank

« Si l’Argentine pense à faire un billet de banque à l’effigie de Maradona ce n’est pas un hasard » (P. Boniface)

Pascal Boniface - ©  D.R.

  • « La diplomatie sportive n’est pas nouvelle, mais elle a pris une tournure beaucoup plus importante à la fois pour des raisons géopolitiques et médiatiques. La façon d’exercer son pouvoir et la définition de la puissance ont changé. Autrefois on parlait de “hard power” . La puissance dure, c’est le poids économique d’un pays, la force de ses armées. Est arrivée ensuite une nouvelle forme de pouvoir qu’on appelle le “soft power” . La puissance douce, c’est le pouvoir d’attraction, de séduire, de convaincre. Le sport fait partie intégrante de ce soft power.
  • Nous avons tous constaté l’émotion mondiale à la mort de Diego Maradona (le 25/11/2020), tout simplement parce qu’il était certainement l’Argentin le plus connu dans le monde. L’Argentine a eu des philosophes, des écrivains, mais ils n’étaient pas connus dans tous les faubourgs du monde comme Maradona. Il était le porte-drapeau de son pays et ce n’est pas un hasard si l’Argentine veut faire un billet de banque à son effigie ( “L’idée n’est pas seulement de rendre hommage à notre idole la plus importante, mais aussi de penser à la question économique. Nous pensons que lorsque les touristes viendront ici, ils voudront emporter un 'Maradona” avec eux’ a déclaré la sénatrice argentine Norma Durango, à l’initiative du projet de loi). »

« Le sport est devenu un fait mondial social total »

  • « Chacun à leur façon, tous les pays se sont mis à la diplomatie sportive avec plus ou mois de réussite. Ce n’est pas un hasard si Laurent Fabius en 2013 (alors ministre des Affaires étrangères) a créé un poste d’ambassadeur du sport. Laurent Fabius n’était pas un fan de sport, donc il ne l’a pas fait par passion, mais par pragmatisme. Le sport permettant à la France de rayonner et d’avoir une image positive. Quand un champion gagne une médaille ou fait un exploit, cela rejaillit sur l’ensemble de la nation.
  • Le sport est devenu un fait mondial social total. Lorsqu’une équipe ou des athlètes participent à une compétition sportive, les différences politiques et sociales s’effacent. Le sport permet d’unir des pays fracturés au niveau interne et de le faire rejaillir à l’international. »

    Pascal Boniface, géopolitologue, fondateur et directeur de l’IRIS Institut de Relations Internationales et Stratégiques , lors de l’e-Think Sport 2021, le 27/01/2021

e-Think Sport 2021 : l’intervention de Pascal Boniface en vidéo (suivi d’un débat sur les nouveaux formats de compétition)

Pascal Boniface

Date de naissance : 25/02/1956

• Membre du jury du Prix littéraire de l’UCPF (Union des Clubs Professionnels de Football)
• Membre du comité scientifique de la Fondation Lilian Thuram
• Directeur de la La Revue internationale et stratégique (parution trimestrielle depuis 1991) et de L’Année stratégique (parution annuelle depuis 1985)
• Editorialiste pour les quotidiens La Croix (France), La Vanguardia (Espagne) et Al Ittihad (Emirats arabes unis)
• Consultant pour les questions géopolitiques du Musée de l’Olympisme
• Consultant géopolitique pour l’ONG Peace and Sport

• Chevalier de l’Ordre national du mérite
• Officier de la Légion d’honneur
• Prix Vauban en 2011


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Fédération Française de Football (FFF)
Membre du Conseil National de l'Éthique
Ministères de l’Intérieur et de la Défense
Conseiller

Fiche n° 2703, créée le 07/03/2014 à 14:10 - MàJ le 08/07/2018 à 18:44


©  News Tank
Pascal Boniface le 27/01/2021 - ©  News Tank