UEFA : 26 championnats européens -un record- ont réalisé des bénéfices en 2016, contre 9 en 2011

News Tank Sport - Paris - Actualité n°110794 - Publié le 17/01/2018 à 15:45
- +
©  UEFA
UEFA : 26 championnats ont réalisé des bénéfices en 2016 - ©  UEFA

26 championnats européens - un record - ont réalisé des bénéfices en 2016 (sur le total des résultats de tous les clubs du championnat), contre neuf seulement en 2011, avant l’introduction du fair-play financier, affirme l’UEFA Union des Associations Européennes de Football dans son neuvième rapport de benchmarking sur le football de clubs en Europe (année financière 2016), publié le 17/01/2018.

« Les dettes nettes continuent à baisser, de 65 % des recettes avant l’introduction du fair-play financier en 2011, à 40 % en 2015, puis 35 % en 2016. À l’inverse, les actifs nets des clubs ont doublé au cours de la même période » précise l’UEFA.

« Ce rapport détaillé montre que les tendances positives identifiées l’année dernière en matière de recettes, d’investissement et de rentabilité se poursuivent. Les clubs génèrent des recettes, mais ils investissent également dans des actifs et dans des infrastructures, dans une large mesure grâce au Règlement de l’UEFA sur l’octroi de licence aux clubs et le fair-play financier », déclare Aleksander Ceferin, président de l’UEFA, dans l’introduction de ce rapport (à télécharger, voir par ailleurs).


Le panorama du football interclubs européen en 20 points

  • 1.- Les 700 clubs européens de première division ont enregistré ensemble une croissance des recettes de près de 10 % par rapport à l’année précédente. Il faut remonter à 2002 pour trouver un taux de croissance plus rapide des recettes des clubs européens.

  • 2.- Ces dernières années (de 2010 à 2016), le football interclubs européens est devenu moins dépendant des dons, des subventions et des autres recettes ponctuelles (baisse de 12 %). On a noté une hausse des recettes de billetterie (+ 7 %), des recettes commerciales et de sponsoring (+ 59 %), des recettes TV (+ 64 %), des recettes de transfert (+ 105 %) et des primes et versements de solidarité de l’UEFA (+ 106 %).

  • 3.- En dépit de la croissance salariale la plus rapide depuis 2010, les clubs ont fait état des bénéfices d’exploitation (avant transferts) les plus élevés à ce jour (plus de 800 millions d’euros en 2016).

UEFA : les revenus des clubs européens ont triplé au XXIe siècle - ©  UEFA

  • 4.- Les pertes effectives après activités de transfert, financement et impôts ont baissé en 2016, s’établissant à 269 millions d’euros, soit moins d’un sixième des pertes enregistrées par les clubs avant l’introduction du fair-play financier.

UEFA : évolution des revenus des championnats européens sur la période 2010-2016 - ©  UEFA

  • 5. Vingt-six championnats - un record - ont réalisé des bénéfices en 2016 (sur le total des résultats de tous les clubs du championnat), contre 9 championnats seulement en 2011, avant l’introduction du fair-play financier.

  • 6.- Les dettes nettes continuent à baisser, de 65 % des recettes avant l’introduction du fair-play financier en 2011 à 40 % en 2015, puis 35 % en 2016. À l’inverse, les actifs nets des clubs ont doublé au cours de la même période.

UEFA : évolution des revenus des clubs européens par pays - ©  UEFA

Les droits TV des six principaux marchés TV européens génèrent 11 fois plus de recettes que les 48 autres

  • 7.- La large disparité des recettes TV continue de constituer le principal facteur de différenciation entre les championnats, les contrats TV conclus par les six principaux marchés TV générant 11 fois plus de recettes que les 48 autres. La différence correspondante en matière de distributions provenant des compétitions de l’UEFA est inférieure à deux pour un.

  • 8.- Le modèle de distribution TV appliqué dans chaque championnat continue d’avoir des répercussions significatives sur l’équilibre des compétitions au sein des championnats et entre les plus grands clubs européens, les différences observées au sein d’un championnat par rapport aux recettes TV médianes vont de 1,3 en Premier League anglaise à 14,9 dans la Primeira Liga portugaise, en passant par 4,1 dans LaLiga espagnole.

UEFA : Top 20 des clubs européens qui reçoivent le plus de droits TV - ©  UEFA

  • 9.- La capacité des clubs à tirer parti de leur marque est le principal facteur de différenciation entre les 12 premiers clubs et les autres. Si l’on observe les deux derniers cycles commerciaux (2010 à 2016), les 12 clubs les plus grands et les plus mondialisés ont connu une hausse extraordinaire de 1,58 milliard d’euros des recettes issues de leurs activités commerciales et de sponsoring, contre 700 M€ pour tous les autres clubs européens de première division combinés.

UEFA : le match des équipementiers - ©  UEFA

  • 10.- Les recettes commerciales et de sponsoring ont représenté plus de la moitié (55 %) de la hausse des recettes de ces clubs mondialisés entre 2010 et 2016. À l’inverse, pour les clubs situés au milieu et dans le bas du tableau des six principaux marchés TV, ce sont les contrats TV conclus par les championnats nationaux qui ont généré une hausse des recettes, de 86 %. Par ailleurs, 50 % de la hausse des recettes des clubs ne faisant pas partie des six principaux marchés TV est due aux primes et aux versements de solidarité de l’UEFA Union des Associations Européennes de Football .

Depuis 2016, plus de 70 % des prises de contrôle étrangères dans les championnats du Top 15 ont impliqué des investisseurs chinois

  • 11.- Dans les 15 premiers championnats européens, 40 clubs ont été acquis par des investisseurs étrangers depuis 2010, la Chine étant la plus active dans ce domaine au cours des deux dernières saisons. Depuis 2016, plus de 70 % des prises de contrôle étrangères dans les championnats du Top 15 ont impliqué des investisseurs chinois. Au cours de cette période, des investisseurs chinois ont acquis des clubs de la Premier League et du Championship anglais, de la Serie A italienne, de la Ligue 1 française, de La Liga espagnole et de l’Eredivisie néerlandaise.

  • 12.- La Premier League (65 %) et le Championship (58 %) anglais conservent la tête du classement en termes de clubs détenus par des propriétaires étrangers, largement devant le troisième, la Ligue 1 française (20 %).

UEFA : la propriété des clubs européens - ©  UEFA

  • 13.- Les sponsors maillot étrangers sont également en hausse, 24 % des clubs présentant des marques internationales. Ce fait reflète, d’une part, l’attractivité mondiale du football européen et souligne, d’autre part, que la majorité des clubs restent des marques locales et non mondiales.

  • 14.- D’autres tendances commerciales documentées comprennent la croissance des sponsors sur les manches (56 % des clubs) et des droits d’appellation des stades (26 % des clubs) ; les contrats à plus long terme (8 ans en moyenne) conclus avec les fabricants d’équipements et les sponsors de maillot pour les clubs les plus prestigieux ; et la variation importante des prix des maillots (65 € en moyenne pour les quelque 250 clubs examinés, sachant que les prix individuels varient entre 20 et plus de 100 euros).

L’été 2017 a enregistré six des 20 indemnités de transfert les plus élevées de tous les temps

  • 15.- Au total, 25 % des dépenses de transfert de l’été 2017 ont été engagées après le début de la saison nationale du club acheteur, le chevauchement entre le début de la saison et la clôture de la période de transfert allant jusqu’à 47 jours au Portugal et en Russie.

  • 16.- L’été 2017 a enregistré des dépenses et des recettes de transfert record, avec 6 des 20 indemnités de transfert les plus élevées de tous les temps et des indemnités de transfert totales supérieures de 40 % au record précédent, remontant à l’été 2016.

  • 17.- La somme estimative de 5,6 milliards d’euros dépensée en indemnités de transferts lors de l’été 2017 équivaut à 28 % des recettes annuelles des clubs, ce qui est sans conteste la dépense relative la plus élevée à ce jour.

UEFA : un été 2017 record en matière de transferts - ©  UEFA

92 des 96 joueurs transférés pour plus de 15 M€ durant l'été 2017 ont intégré des clubs du Top 5 européen

  • 18.- La part de 80 % des dépenses de transfert de l’été 2017 attribuable aux cinq premiers championnats européens représente aussi le pourcentage le plus élevé, et constitue une hausse significative par rapport aux 63 % de 2010. La concentration au sommet de la pyramide est même plus marquée, puisque 92 des 96 joueurs transférés pour un montant de plus de 15 millions d’euros ont intégré des clubs de championnats de ce Top 5.

  • Le panorama du football européen de clubs (année financière 2016) - ©  UEFA
    19.- Si les bénéfices d’exploitation record et la prévision d’une poursuite de la hausse des recettes TV des championnats nationaux et de l’UEFA représentent certainement des facteurs de cette inflation des dépenses de transfert, une analyse des médias sociaux souligne également la croissance des « marques » des joueurs. Les marques des clubs du Top 20 ont certes toujours plus d’abonnés sur Facebook que leurs joueurs vedettes, mais les 20 premiers joueurs ont désormais 50 % plus de followers sur Twitter que leurs clubs.

  • 20.- Sur 2 000 contrats de transfert examinés, les commissions des agents s’élevaient en moyenne à 12 ou 13 %, mais avec d’importantes fluctuations. Dans 32 contrats de transfert importants (plus de 1 M€), les commissions des agents ont représenté plus de 100 % des indemnités de transfert. Pour les contrats de moins de 100 000 euros, les commissions habituelles des agents étaient de 40 %, contre 9 % pour les contrats de transfert de plus de 5 M€.

    UEFA Union des Associations Européennes de Football , communiqué du 17/01/2018

UEFA

UEFA : Union des Associations Européennes de Football

Création : 15/06/1954

Siège social : Nyon (Suisse)

Associations membres : 55

Chiffre d’affaires 2019-20 : 3 038,2 M€
- droits médias : 2 593,3 M€ (85,4 %)
- droits commerciaux : 417,8 M€ (13,7 %)
- billetterie et hospitalité : 3,8 M€ (0,1 %)
- autres recettes : 23,3 M€ (0,8 %)
Résultat d’exploitation 2019-20 (avant versements de solidarité) : 157 M€
Versements de solidarité 2019-20 : 242,8 M€

• Résultat net 2019-20 : - 73,9 M€

Composition du comité exécutif de l’UEFA :

• Président : Aleksander Ceferin (Slovénie), élu le 14/09/2016, réélu par acclamation le 07/02/2019.

• Premier vice-président : Karl-Erik Nilsson (Suède)

Vice-présidents : Fernando Gomes (Portugal), Luis Rubiales (Espagne, depuis le 29/05/2019) et Sandor Csanyi (Hongrie)

• Trésorier : David Gill (Angleterre)

• Membres : Zbigniew Boniek (Pologne), Armand Duka (Albanie), Florence Hardouin (France), Rainer Koch (Allemagne), Jesper Møller Christensen (Danemark), Andrii Pavelko (Ukraine), Davor Suker (Croatie), Servet Yardımcı (Turquie), Gabriele Gravina (Italie), Alexander Dyukov (Russie), Just Spee (Pays-Bas), Nasser Al-Khelaïfi (ECA), Karl-Heinz Rummenigge (ECA), Javier Tebas (European Leagues)

Président d’honneur : Lennart Johansson (Suède) décédé le 04/06/2019

Secrétaire général : Theodore Theodoridis (Grèce), par intérim à partir du 04/03/2016, confirmé le 15/09/2016

Secrétaire général adjoint : Giorgio Marchetti (Italie), nommé le 09/12/2016


Catégorie : Instances


Adresse du siège

Route de Genève 46
CH-1260 Nyon 2 Suisse


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 1233, créée le 06/02/2014 à 18:33 - MàJ le 26/04/2021 à 16:30